REFLEXION

AIN TEMOUCHENT : Absence des conditions d’hygiène à la cité ‘’Dahnoune Bouhadjar’’

Le manque de conditions d’hygiène pénalise lourdement les habitants de la cité « Dahnoune Bouhadjar », implantée sur la route de Terga, au chef-lieu de wilaya d’Ain-Temouchent, non loin du siège de la Sûreté de wilaya.



L’état incommodant est marqué par la présence des eaux usées au niveau des caves depuis plus d’une décennie alourdissant la multiplication des essaims de moustiques qui causent des morsures dangereuses aux habitants qui provoquent de ce fait des maladies cutanées et contraignent ces derniers à passer des nuits blanches. La stagnation des eaux usées au niveau de ces caves dégageant une odeur nauséabonde et qui ont aidé à la prolifération des rats et des cafards, ce qui peut engendrer des répercussions déplorables sur les piliers et les travaux de la fondation et les ossatures des blocs  au fil des années. A cela s’ajoute la dégradation de certains escaliers des blocs risquant de causer des éventualités préjudiciables sur la sécurité des habitants et leurs familles. Aucune décision n’a été concrétisée à ce jour par les services concernés, tendant à l’amélioration du cadre de vie de ces habitants notamment l’embellissement de ces  bâtiments qui n’ont pas  été repeints depuis leur occupation, durant une période  avoisinant 20 ans. A cela s’ajoutent l’impraticabilité des rues, la défectuosité de l’éclairage public et la présence des détritus et des déchets à l’entrée de la cité. Selon les informations recueillies, l’opération vidange des caves a été programmée durant le mois de décembre 2013 par les services techniques concernés, mais celle-ci n’a pas été réalisée, nonobstant les moult réclamations des habitants auprès des services concernés. A cet effet, et s’agissant d’une action  d’intérêt général pour la protection de la sécurité et la santé des habitants, contre les éventualités préjudiciables, les autorités locales  et centrales concernées  doivent intervenir pour pallier à cet  état de fait. Par ailleurs, il est prévu, selon les informations recueillies, un plan de réaménagement de cette cité  touchant  l’opération des vidanges des caves et l’amélioration du cadre de vie de ces locataires  néanmoins celle-ci tarde à se réaliser et pénalise lourdement ces locataires et leurs familles notamment les enfants  en bas âge.

B. Abdelgheffar
Samedi 8 Mars 2014 - 18:01
Lu 58 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+