REFLEXION

AIN TEDELES : La nouvelle gare routière désertée



Les chauffeurs des bus reliant  la ville d’Ain Tedeles au chef-lieu de  la wilaya de Mostaganem ainsi que les destinations intercommunales, telles que : Oued El-Kheir, Kheir Eddine et Belhadri ont déserté la nouvelle gare routière inaugurée récemment par les autorités locales. Les chauffeurs de bus mettent en cause la taxe de stationnement, estimée à 80 DA et  imposée par le nouvel adjudicataire de cette belle et spacieuse gare routière. Ce prix considéré comme exagéré et abusif, ne répond pas à la  convenance des transporteurs, si on considère les autres charges  sociales, fiscales, amortissements des véhicules, pneumatiques,   carburants, frais du personnel etc… . Interrogé sur ce problème, le secrétaire général de l’APC d’ Ain Tedeles,  nous a répondu que ce prix est légal, car il est  issu d’un commun accord  lors de la séance de l’adjudication, qui a eut lieu à l’Assemblée Communale. Face à cet état de fait, les chauffeurs de bus ont préféré déserter la nouvelle gare routière pour encombrer les rues avoisinantes créant ainsi une perturbation du trafic routier avec la bénédiction des décideurs et au grand dam des citoyens qui ne savent plus à quel saint se vouer, ni comment suivre le rythme d’une gestion qui au grand bonheur des uns fait le malheur des autres.              

Hadjoudj
Dimanche 26 Janvier 2014 - 17:19
Lu 242 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+