REFLEXION

AIN TEDELES : L’association « Amel Enaro » du douar Saïdia crie à l’injustice

Se sentant abandonnés par tous les responsables locaux de leur région saisis à maintes reprises aux fin de régler leur réclamation relative à la construction d’un stade, les représentants de l’association «Amel Ryadi Enaro » ont sollicité les colonnes de notre journal « Réflexion » pour exprimer leur désarroi.



En effet, après de nombreuses et multiples réclamations qui n’ont abouti à rien,   les plus hautes autorités de la wilaya sont sollicitées pour prendre en charge et considérer les doléances et les réclamations de ladite Association  afin de trouver une issue de sortie et des  solutions pour ces nombreux jeunes dépourvus de tout loisir, en répondant à leur attente et  les aider à réaliser les objectifs qu’ils se sont tracés. En effet, dotés d’une  jeune équipe engagée au sein de la ligue de Football de Mostaganem, les joueurs  n’ont aucun moyen de s’entrainer à défaut de stade inexistant, ce qui les oblige à se déplacer au stade de Belhadri distant de 10 kilomètres,  ce qui n’arrange en rien  les choses pour eux. Notons que cette localité est peuplée de plus de 200 jeunes motivés, qui pratiquent  le Football, sport  le plus envié par  la génération actuelle, en s’entrainant dans une aire de jeu , improvisée en   stade dont la superficie n’est  guère adaptable , ni favorable vu son état de délabrement avancé, voir impraticable, résultat des entrainements dans cet espace de jeux, où on déplore les accidents de  trois jeunes joueurs qui  se sont fracturés les jambes en tombant dans ce champ accidenté plutôt qu’un stade. Signalons par ailleurs, d’après un membre de la dite association que la restauration de cette aire de jeux  existante  pourra servir uniquement aux entrainements et ne pourra  en aucun cas  abriter des matchs  que ce soit amateurs ou officiels.  Notons par ailleurs, que les citoyens de cette localité sont préoccupés par la Route Nationale  90 qui nécessite l’installation de ralentisseurs, vu le nombre impressionnant de voiture qui circulent à toute vitesse à longueur de journée, Il vaut mieux prévenir que guérir.

B.Adda
Mardi 8 Octobre 2013 - 22:00
Lu 233 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+