REFLEXION

AIN SIDI CHERIF : Les eaux usées inondent les terres agricoles et empestent l'air



Le canal à ciel ouvert, collecteur des eaux usées, transitant par la commune d'Ain Sidi Cherif, a fini à la longue  par devenir le lieu de tant de problèmes nuisant à la santé publique .Depuis son passage, les citoyens du chef-lieu et des douars limitrophes ne cessent de se plaindre  des odeurs nauséabondes qui se dégagent et rendent l'air irrespirable. Avec le retour de la chaleur qui s'intensifie d'un jour à l'autre, la situation s'empire davantage et le désagrément causé aux citoyens  augmente encore. Quant aux terres agricoles riveraines, elles s'inondent à chaque chute d'averses, et enregistrent des pertes énormes sur les récoltes agricoles. Les promesses du dallage du canal semblent restées sans suite, et les habitants demeurent à endurer un calvaire quotidien qui dure depuis des années. Selon un citoyen de la localité d'El Kessaissia, M.H.K, il ne suffit que d'un simple aménagement du collecteur pour délivrer les habitants de ce cauchemar  qui s'aggrave en été avec son lot d'invasion de moustiques et le dégagement des odeurs insupportables.                    
 

L.AMMAR
Mardi 14 Mai 2013 - 11:02
Lu 181 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+