REFLEXION

AIN HAMAM (TIZI OUZOU) : Ait Ahmed enterré dans son village natal



Des milliers de citoyens venus de plusieurs wilayas ont commencé à affluer vendredi tôt le matin vers la commune d'Aït Yahia à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Tizi-Ouzou, pour assister à l'enterrement de Hocine Ait Ahmed, un des chefs de la révolution du premier novembre 1954.  Du chef lieu de wilaya jusqu'au lieu du recueillement à Tissirt n'Cheikh, la circulation est plutôt fluide. Des véhicules mis à la disposition des journalistes locaux par la wilaya, prend la route de Mekla et passe un premier point de contrôle installé par la police. A la sortie de Mekla, un service d'ordre mis en place par les comités de villages d'Ath Yahia, filtre les véhicules qui arrivent. Un feu de camps permet aux jeunes mobilisés pour la circonstance de supporter le froid glacial de cette journée de repos hebdomadaire. Les véhicules de la presse sont autorisés à passer mais les particuliers doivent emprunter, comme prévu, des bus qui sont mis à leur disposition par les organisateurs. Pour rappel, la dépouille d’ Aït-Ahmed, décédé le 23 décembre à Lausanne (Suisse), a été rapatriée jeudi à Alger où l'ensemble du gouvernement lui a rendu hommage. 

Nadine
Vendredi 1 Janvier 2016 - 16:50
Lu 250 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+