REFLEXION

AÏN EL-TURCK : Plus de 120 milliards de centimes pour plusieurs projets



Les responsables de la daïra d’Aïn El-Turck le disent avec satisfaction : « La rentrée sociale commence bien. » Selon le chef de cette importante daïra balnéaire de la wilaya d’Oran, El Ayoun, comme on l’appelle ici, est appelée à mettre en chantier une quarantaine de projets pour impulser une nouvelle dynamique à son développement en s’apprêtant à lancer ce programme d’utilité publique dans le cadre du budget primitif pour l’exercice 2013. L’enveloppe financière nécessaire, accordée par la wilaya, tourne autour de 120 milliards de centimes. La part du lion de cette enveloppe financière reviendra, bien sûr, au chef-lieu de la daïra qui bénéficiera de près de 54 milliards de centimes pour 14 projets. Alors que les trois autres communes sous sa juridiction, en l’occurrence, Mers El-Kébir, Bousfer et El-Ançor, se partageront le reste de l’argent, soit un peu plus de 70 milliards pour financer les 28 projets qui restent. La plus grande partie des projets ira à l’amélioration du cadre de vie ainsi qu’à l’assainissement de la voirie urbaine. D’autre part et pour donner un coup de jeune au tourisme local, une demi-douzaine de projets d’embellissement de l’environnement sont en voie d’achèvement et consistent à restaurer les meilleurs sites de la région, à l’instar du boulevard front de mer, situé à l’entrée du village côtier de Cap Falcon.        

Rafik.M
Dimanche 11 Novembre 2012 - 01:00
Lu 203 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+