REFLEXION

AIN EL TURCK : Des panneaux publicitaires à l’abandon



La destination la plus convoitée, en longeant la côte vers l’ouest d’Oran, reste, à coups sûr, la route de la Corniche qui nous fait découvrir presque quinze kilomètres de route ou pullulent panneaux, pancartes et autres écriteaux publicitaires. A l’entrée du chef-lieu de cette daïra, la commune d’Ain El Turck offre une série d’espaces publicitaires anarchiques; ils sont parfois lumineux, on les retrouve sur pied dans les trottoirs gênants la circulation piétonnière, soit sur les façades de locaux d’habitations. L’aspect visuel de l’architecture urbaine est pollué par cette publicité sans l’aval des autorités locales qui pourtant avaient décidé de faire bouger les choses en faisant sortir une commission chargée de recenser ces commerçants qui ne payent ni droit de voirie, ni aucune taxe quelle que soit sa nature. La précédente assemblée populaire communale avait installé cette commission qui voulait remettre un peu d’ordre dans ce créneau en assainissant le paysage environnemental. Rappelons que la permission de voirie, document nécessaire, qui définit les conditions et les modalités permettant l’utilisation et/ou l’occupation du domaine public pour tout espace publicitaire suivant le décret exécutif n°04/392 est méconnue par pas mal de commerçants riverains .Ainsi, «Station de lavage»...»Location de voitures»...»Cabinet du Docteur untel»... «Café»...»Jardin d’enfants» autant de slogans et d’appellation posés n’importe comment dans un seul but qui reste l’appât du gain.«Je n’arrive pas à circuler librement avec mes enfants sur le trottoir, ces panneaux publicitaires nous gênent quotidiennement» nous a déclaré une mère de famille. Sans parler de ces grands panneaux publicitaires à l’entrée de la ville qui gâchent la vue panoramique de la cité.«Il est nécessaire de limiter leur taille ou créer de nouvelles sortes qui s’intègrent plus dans le paysage» nous déclara un président de comité de quartier.« Nous venons à peine d’entamer le premier mois depuis notre élection dans cette assemblée, avec mes collègues élus nous sommes en phase d’évaluation diagnostique de ce secteur qui est stratégique pour le développement de notre commune, nous allons assainir ce secteur et appliquer la réglementation pour qu’Ain El Turck aille vers un véritable développement touristique» nous déclara Mme Belarbi Présidente de la commission de l’Urbanisme et du Tourisme.             

Rafik M
Mardi 29 Janvier 2013 - 00:00
Lu 217 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+