REFLEXION

AIN EL TURCK : Des migrants clandestins recrutés dans des chantiers de construction

Le phénomène de Subsahariens clandestins recrutés dans certains chantiers de construction, essaimés à travers la daïra d'Aïn El-Turck, a pris des dimensions démesurées ces derniers mois.



AIN EL TURCK : Des migrants clandestins recrutés dans des chantiers de construction
Selon un constat visuel, nombre de chefs de chantiers n'hésitent pas à solliciter ces migrants dans des travaux de construction, en leur proposant en complément un salaire dérisoire dans la majorité des cas, le gîte sur les lieux du travail et parfois même la nourriture. Quelques mois auparavant, ces Subsahariens s'adonnant à la manche ont commencé à se faire leur apparition en groupe de deux ou de trois personnes, avant de finir par s'intégrer dans le paysage des rues et autres artères des localités côtières jalonnant le littoral ouest. En effet, la présence de ces Subsahariens, dont le nombre va crescendo, qui sillonnent inlassablement les rues, ne semble désormais plus surprendre personne. Cependant, leur apparition dans les chantiers de construction suscite de nombreuses interrogations chez les riverains. La main-d'œuvre bon marché proposée par ces migrants clandestins est généralement invoquée sur la place du chef-lieu de la daïra d'Aïn El-Turck et ce, pour justifier la préférence des employeurs contrevenants. Les maçons en particulier, exerçant dans cette partie de la wilaya d'Oran, sont les premiers à dénoncer la concurrence déloyale qui est imposée par ces Subsahariens. 

Medjadji H
Mardi 19 Mars 2013 - 08:56
Lu 304 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+