REFLEXION

AIN EL TURCK : Arrestation de l’auteur du double crime



AIN EL TURCK : Arrestation de  l’auteur du double crime
Il a fallu un laps de temps aux enquêteurs  de la sureté de daïra d’Ain El Turck pour découvrir le présumé auteur du double assassinat, perpétré le 5 janvier dernier dans la localité côtière de Claire Fontaine, a été finalement identifié et appréhendé par les éléments de la police judiciaire de la sûreté de daïra d'Aïn El-Turck. Il s'agit d'un individu répondant aux initiales  de N.T, âgé de 23 ans et originaire de la ville de Bouira. Le mis en cause a perpétré son forfait tôt la matinée du samedi 5 janvier, aux environs de 5 heures 30, selon le rapport d'autopsie effectué par le médecin légiste de l'EHU 1er  Novembre 1954 de l'USTO où les deux corps ont été transférés pour ce besoin, à partir du service de la médecine légale de l'hôpital Tami Medjeur d'Aïn El-Turck. Le criminel  avant son forfait  a acheté une hache dans une quincaillerie du chef-lieu de cette daïra avant de se rendre au domicile de ses victimes, M.Z, âgée de 53 ans, et sa fille M.N.H., 16 ans, situé à l'entame de la rue Normandie, dans la localité de Claire Fontaine, indiquent nos sources. C’était en fait une invitation à une soirée conviviale au domicile de la victime M.Z , qui  tôt le matin en se réveillant un laps de temps avant les lueurs de l'aube, n'hésita pas à accomplir sa sale besogne. Selon ses déclarations formulées lors de son interrogatoire, il a opéré méthodiquement en assassinant d'abord la mère dans sa propre chambre à coucher puis sa fille dans la cuisine. Il a surpris la quinquagénaire dans son sommeil en s'acharnant sur elle à coups de hache en ciblant essentiellement la tête. Selon le rapport d'autopsie, il lui a porté douze coups, tous mortels. Deux ont été suffisants pour tuer l'adolescente, qui a été surprise dans la cuisine où elle s'était rendue pour se désaltérer. Dans le but d'effacer  tous les indices et traces il a mis le feu à la maison. Une fois identifié et arrêté, l'accusé, un vrai criminel au regard fuyant, a reconnu les faits puisqu’il a  donné point par point les détails de son forfait. Il a justifié son acte par un besoin urgent d'argent que sa victime a refusé de lui remettre. L'accusé a été présenté mercredi devant le magistrat instructeur près le tribunal correctionnel d'Aïn El-Turck  qui l’a mis sous mandat de dépôt en  attendant sa comparution devant  l’instance judiciaire de la prochaine session du  tribunal criminel d’Oran.                                  

Medjadji. H
Lundi 21 Janvier 2013 - 00:00
Lu 504 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+