REFLEXION

AIN EL BIA : Le camp 4 en ébullition



Les habitants du camp 4 relevant de la commune d’Ain El Bia ne décolèrent pas. Ils sont sortis, avant-hier, dans la rue, pour réclamer leur «quote-part de développement socio-économique». Les nerfs à fleur de peau, plus d’une cinquantaine se sont manifestés et regroupés devant la porte d’entrée du camp pour manifester leur ras-le-bol. Les principales revendications, mises en avant, sont l’absence des travaux d’assainissement des AOP et AEP, l’éradication des fosses septiques qui sont débordées par les eaux usées qui dégagent des odeurs nauséabondes surtout en cette période estivale, l’absence du raccordement en gaz de ville qui tarde à venir, alors que les instructions du wali sont claires pour éliminer les approvisionnements en gaz propane, aussi la réfection des ruelles de leur agglomération, l’assainissement des eaux usées, le ramassage régulier des ordures ménagères et le règlement définitif des coupures d’électricité. La circulation automobile a été, durant plusieurs heures, systématiquement interrompue à ce niveau-là. Les transporteurs publics n’ont pu, alors, convenablement assurer, comme à l’accoutumée, la liaison entre Bethioua Oran et autres communes environnantes. «On est pénalisé à chaque fois qu’un groupe de citoyens manifestent, sous cette forme». En milieu d’après-midi d’avant hier, la masse des protestataires a mis fin à son action, après qu’elle eut délégué ses représentants pour engager des pourparlers avec un responsable local, puisque toutes les autorités compétentes sont en congé ?

Medjadji.H
Mercredi 20 Juillet 2011 - 10:06
Lu 507 fois
Oran
               Partager Partager


1.Posté par habitant de camp 4 familial le 03/04/2012 15:42
Les compteurs electrique sont montées sans aucune mesure préventive.
L'eclairage public a l'interieur de l'enceinte fait defaut. Creant ainsi un climat d'insecurite et de peur dans la nuit..
Toujours pas de traveaux de reamenagement des reseaux d'asainissement.
Unite de dessalement de bethioua a proximite, mais l'eau fait toujours polimique.
Etat de la route a l'interieur de l'enceinte deplorable.
Le plus important pole industriel de l'algerie a proximite, mais toujours pas de gaz.

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+