REFLEXION

AIN EL BIA :Citoyens marginalisés ; l’APC pointée du doigt



Les citoyens de certains villages de la commune de Ain El Bia ont le sentiment d’être abandonnés par les élus de leur commune. , un notable du village Phénix Hai Essalem, ne mâche pas ses mots, en dénonçant haut et fort la  marginalisation  dont fait l’objet leur village. Il nous a montré une ruelle étroite située au centre du village, obstruée par les eaux usées qui ruissellent comme une petite rivière obligeant les riverains à marcher sur les saletés. « Je suis sidéré par cette négligence affichée par l’APC à l’égard de notre village. Cela fait un mois que je cours à l’APC pour une intervention sur un réseau d’assainissement défectueux d’où s’échappent des eaux usées nauséabondes qui ruissellent dans une ruelle étroite. Beaucoup de villageois font de même,  mais en vain. J’ai vu le maire, l’adjoint du maire, les services d’hygiène et des eaux, et  malheureusement rien n’a été fait à ce jour. La question que je me pose, nos responsables sont ils conscients du danger qui plane sur les habitants de notre village ? Se sentiront-ils coupables si une épidémie se déclare ? Nous sommes toujours en été, période des grandes chaleurs. Nous ne savons plus quoi faire pour convaincre ces responsables de respecter les engagements donnés aux citoyens lors des campagnes électorales. Faudrait-il donc saisir le wali ou le ministre de l’environnement pour voir une fuite d’eaux usées réparée?», s’interroge-t-il.       

Medjadji H
Lundi 8 Octobre 2012 - 23:00
Lu 235 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+