REFLEXION

AHMED HAMOU TOUHAMI NOMME WALI D’AIN TEMOUCHENT : Un nouveau wali pour un nouveau souffle

Les citoyens de la wilaya d’Ain Temouchent ont appris avec un grand soulagement la désignation du nouveau wali après plusieurs mois d'attente. En effet, l'ex-wali des wilayas de Bechar, Djelfa et Bejaia, en l’occurrence Ahmed Hamou Touhami vient d’être affecté pour gérer les affaires de la wilaya avec certes un aussi riche parcours.



Cependant, faudrait-il le reconnaître, le nouveau chef de l’exécutif aura du pain sur la planche mais son expérience dans l'administration locale lui sera bénéfique afin de redonner un nouveau souffle au développement en berne dans cette wilaya. La wilaya aspire aujourd'hui à vivre un avenir prometteur étant donné que son charme du littoral est irrésistible, elle est considérée comme l'une des destinations les plus prisées de la majorité des touristes afin de soutenir son action de développement, le citoyen souhaite que le soutien financier de l’Etat se concrétise pour le financement de projets au titre des plans sectoriels ainsi que ceux communaux de développement pour un meilleur cadre de vie. Le développement de la wilaya d’Ain Temouchent, de plus de huit mille habitants, est axé surtout sur la valorisation de ses potentialités touristiques, agricoles et halieutiques,  car elle dispose d'un certain nombre d'atouts qui lui permettent de concevoir un développement intégré et harmonieux avec 80 kilomètres de littoral éblouissant et fascinant, la grande bleue rime avec une nature authentique et l'hospitalité des habitants n'est pas à démontrer. Parmi les projets fierté de la wilaya, le centre universitaire inauguré durant la rentrée universitaire 2009 / 2010 où le nombre d’étudiants qu'il reçoit s’accroît chaque année ainsi que la construction de l’hôpital docteur Benzerdjeb mis en service en 2005 et qui s'inscrit dans le cadre du projet de reconstruction d'urgence de la zone sinistrée touchée par le tremblement de terre de décembre 1999. Concernant le tourisme, la capacité des infrastructures hôtelières est de 2700 lits, c'est avec les 42 projets inscrits dont 25 lancés en réalisation et le reliquat en étude, mais l'investissement est déjà très pauvre dans ce domaine, s'ajoutent des facteurs immatériels qui ne sont guère de nature à aider le tourisme à connaitre un ressort remarquable. Ces facteurs se déclinent à travers la protection et la propreté de l'environnement qui fait grandement défaut surtout que la qualité de service et d'accueil sur les lieux censés être touristiques frise souvent l’insupportable, ceci dit, le tourisme n'est dans la wilaya d’Ain temouchent qu'un domaine en jachère et une vocation étouffée à la recherche de sa libération. Ce sont autant de problématiques que devrait solutionner le nouveau chef de l’exécutif.

H. Bouna
Mardi 4 Août 2015 - 17:32
Lu 1484 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+