REFLEXION

AGRESSE ET HARCELE SEXUELLEMENT, IL POIGNARDE EN PLEIN CŒUR SON HARCELEUR : 18 mois de prison pour tentative de meurtre

Harcelé sexuellement et blessé par une planche cloutée, le jeune , répondant aux initiales de 0.S, âgé de 19ans, originaire du douar d’Ouled Ali , relevant de la commune d’Achaacha , ne trouva pas mieux pour répondre aux avances de son agresseur qui lui blessa le dos, que de le poignarder en plein cœur avec une arme blanche et s’enfuir … !



Les faits de cette triste affaire, traitée lors de l’une des audiences du tribunal criminel au cours de sa session (Mai 2016), remontent à la fin du mois de Ramadhan de l’année 2011, en ce jour du  29/08/2011 où  l’accusé, le dénommé O.S fut encore approché par un individu, répondant aux initiales de Z.A, maçon de profession. Ce dernier lui déclara que le Ramadhan tire à sa fin et qu’il est si pressé pour « passer de bons moments ensemble ». Ecœuré d’entendre de telles paroles en plein mois de Ramadhan, le jeune adolescent se disputa avec le maçon qui le gifla. Le poursuivant encore, l’harceleur armé d’une planche cloutée le frappa au dos et le blessa. Se sentant si agressé, fortement oppressé et fou de rage, le mis en cause s’arma d’un couteau et alla directement vers son bourreau qui se tenait debout en pleine rue, il le poignarda en lui portant un coup sur sa poitrine. Touché, le maçon s'affaissa par terre et ne se releva pas. Effrayé, le jeune garçon prit la fuite .Appelé à la barre, l’accusé les yeux rougis reconnut tous les faits qui lui ont reprochés, et déclara qu’il n’a voulu point tuer la victime, et qu’il a agi de la sorte sous l’effet de la colère et surtout sous la forte oppression dont il était victime de la part de son harceleur qui le poursuivait de coin en coin. Après les délibérations, la cour criminelle reconduit le verdict prononcé en date du 24/09/2011, de 18 mois de prison ferme avec le versement d’une amende de 50 millions de centimes à la victime et dont l’accusé en a déjà purgé la peine. Notons que cette affaire a été également rejetée par la cour suprême par manque de serment des membres du jury et a été rejugée une seconde fois.

L. Ammar
Dimanche 15 Mai 2016 - 18:08
Lu 580 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+