REFLEXION

AFIN D’ACCROITRE LA PRODUCTION DES POISSONS DE L’EAU DOUCE : Peuplement et Repeuplement des plans d’eau de Mascara

Les barrages, les retenues collinaires et certaines exploitations agricoles de la wilaya de Mascara ont connu durant la période allant de 2001 à 2015 plusieurs opérations de peuplement et repeuplement pendant que les autres retenues collinaires et bassins d’irrigation demeurent en prévision pour pouvoir bénéficier de la même opération.



Le barrage de Bouhanifia a bénéficié durant l’année 2001 d’un ensemencement de 450.000 unités d’alevins plus connus sous le nom de carpe argentée et 150.000 en carpe herbivore. Le barrage d’Ouizert a, lui aussi, connu un ensemencement de 50.000 unités de carpe argentée et carpe grande bouche durant l’année 2006 et 300.000 unités de carpe argentée en 2011. Le barrage de Chorfa a bénéficié en 2012 de 200.000 unités de carpe argentée et 100.000 unités de la même espèce en 2015. Le secteur enregistre d’autre part un autre genre de peuplement pour les retenues collinaires de Chetaounia (Oued El Abtal) de 500 unités de carpe royale lâchée en 2004, 4000 unités de Tilapia lâchée en 2010, Heraizia dans la commune de Gharous a bénéficié elle aussi de 500 unités de carpe Royale lâchée en 2004. Sidi Amar (El Bordj) a bénéficié de 100 unités de carpe commune lâchée en 2013, Sehaouria (Mohamadia) 1000 unités de carpe commune lâchée en 2013. Pour les bassins d’irrigation, l’exploitation agricole Sahraoui à Matemore a connu une lâchée de 300 unités de tilipia lâchée en 2003, l’EAI Tidjini 300 unités de la même espèce lâchée également en 2003, l’exploitation Charef 100 unités de la même espèce lâchée en 2008, l’exploitation Yakhou 100 unités de la même espèce et l’exploitation Gherbal 200 unités de carpe commune l’une lâchée en 2008 et l’autre en 2013. Au niveau des retenues collinaires, le pompage exagéré par certains fellahs a fait baisser le niveau d’eau au point de voir la disparition des poissons au niveau de certaines d’entre elles. Par ailleurs, au niveau des exploitations agricoles, le même constat est fait mais cette fois par négligence, certains de ces exploitants ont même procédé au repeuplement par leurs moyens mais de l’espèce qu’ils désiraient. Les commissions de valorisation halieutique ont fait apparaitre le désintéressement des fellahs quant à la production de fruits d’eau douce. La production des barrages est prévue pour 220 tonnes pour l’année 2015. Les pêcheurs professionnels recensés au niveau de la Direction de la pêche de la wilaya de Mascara payent une cotisation annuelle de 50 mille dinars par an tandis que les amateurs s’acquitteront que de 1000 DA/an. La production de poissons de l’eau douce est appelée à connaitre une meilleure amélioration dans les années à venir. 

B. Boufaden
Mardi 15 Décembre 2015 - 17:57
Lu 109 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+