REFLEXION

AFFAIRES DJEZZY : Des actionnaires minoritaires d’Orascom écrivent à Bouteflika



Naguib Sawiris est prudent et sceptique sur l’issue de la fusion en cours entre son groupe Orascom Telecom Holding (OTH) et le russe Vimpelcom. Le milliardaire égyptien, cité dimanche 7 novembre par le journal norvégien Dagens Naerinsliv, estime à 50% les chances de succès de l’opération. Selon lui, le novergien Telenor, actionnaire à hauteur de 40% de Vimpelcom, n’est pas « motivé » par l’opération. Cette absence de motivation est due à la situation en Algérie où le gouvernement veut nationaliser Djezzy mais aussi à la présence d’OTH au Bangladesh et au Pakistan, deux pays dans lesquels Telenor est déjà présent. Telenor n’a pas commenté les propos de Naguib Sawiris. Mais ces derniers sont en contradiction avec ceux qu'il a tenus jeudi dernier sur la chaîne de télévision Al Arabiya. Naguib Sawiris, après avoir fait état d’un entretien téléphonique avec Ahmed Ouyahia, avait indiqué que le sort de Djezzy ne remettra pas en cause la fusion entre son groupe et le russe Vimpelcom. Il avait aussi révélé que l’intégration totale du nouvel ensemble interviendra en février prochain. A Alger, la gestion du dossier est marquée par une grande confusion et des contradictions entre les différents ministres concernés. Les contradictions officielles, entre démentis et silences, sur la réalité de l'entretien téléphonique entre Ahmed Ouyahia et Naguib Sawiris, illustrent le manque de stratégie du gouvernement dans ce dossier pourtant sensible. Dans ce contexte, des actionnaires égyptiens d’Orascom Telecom Holding (OTH) ont adressé une lettre au président Bouteflika. Dans cette lettre, transmise dimanche 7 novembre via l’ambassade d’Algérie au Caire et dont TSA a eu connaissance, ces actionnaires minoritaires du groupe égyptien demandent au président algérien d’intervenir pour régler le problème de Djezzy. Ils exhortent également les responsables algériens de cesser les déclarations qui impactent le cours de l’action OTH à la Bourse du Caire. Le capital d’OTH est détenu à 51,7% par Weather Investment, la holding de Naguib Sawiris. Le reste, coté à la Bourse du Caire et de Londres, est détenu par des actionnaires minoritaires.

Yacine
Mardi 9 Novembre 2010 - 00:01
Lu 714 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+