REFLEXION

AFFAIRE KHALIFA : L’avocat de la défense demande le report du procès

Au premier jour du procès, ce lundi d’Abdelmoumene Khelifa, Me Nacer Eddine Lezzar avocat de ce dernier qui a estimé que son client a été auditionné pour une instruction complémentaire le 6 avril dernier par le juge d’instruction, et non dans le cadre d’une instruction préliminaire, a demandé le report du procès et ce pour reprendre l’affaire en instruction.



Concernant ce volet, Me Lezzar, a qualifié cette procédure de :’’ violation de procédures pénales qui ne garantirait pas un procès équitable’’, il a aussi contesté la présidence du tribunal par le magistrat Antar Menouar selon source (Algérie1). L’avocat a alors précisé que la défense n’a pas été informée sur le rattachement des deux affaires, faisant allusion à l’affaire ‘’Bank Khalifa, et affaire Abdelmoumen’’ sans pour autant contester cette jonction. La jonction citée fait référence à l’article 277 du code de procédures pénales, vu  qu’il s’agit du même dossier comportant les mêmes accusés, les mêmes parties civiles, les mêmes victimes etc…réponse du tribunal. Le procureur de la République qui a jugé la requête « infondée », a rappelé que « l’accusé s’est exilé au Royaume Uni pendant des années au moment où d’autres accusés étaient jugés, pour venir maintenant demander de reprendre l’instruction .Si le tribunal accède à cette demande, cela relèvera du précédent juridique, et ce sera une première ». Pour ce volet judiciaire, le procureur évoqua l’article 323 du Code des procédures pénales. Le juge Antar Menouar dans sa réponse, précise que la demande de la défense s’inscrit dans le registre de « bataille juridique » et « chacun est en droit de faire état de ses arguments ». Concernant la jonction (entre l’affaire Khalifa Bank avec celle d’Abdelmoumene Khelifa), le juge a précisé qu’elle était motivée par le fait que les deux affaires « sont liées et les accusés et les témoins sont toujours les mêmes », affirmant que la décision est irréversible. Après délibérations, le président du Tribunal a annoncé l’acceptation de la requête dans la forme et son refus dans le fond. D’autre part, c’est hier mardi qu’Abdelmoumene Khelifa aurait été auditionné par le tribunal criminel de Blida lors d'une audience publique après avoir été jugé et condamné par contumace à la perpétuité en 2007. En ce sens, 71 autres accusés dans cette affaire seront auditionnés après extinction de l'action judiciaire à l'encontre des mis en cause décédés. Plus de 300 témoins, des victimes et parties civiles seront également auditionnés.

B.Adda
Mardi 5 Mai 2015 - 18:29
Lu 192 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+