REFLEXION

AFFAIRE HACENE FELLAH, EX VICE PRESIDENT DE L’APW : La justice sur la piste d’un homme d’affaires de nationalité israélienne

La session du 2 mai est appelée à juger 62 nouvelles affaires criminelles dont celle de Hacène Fellah qui a éclaté en mars 2009. Selon des indiscrétions recueillies auprès de sources proches du dossier, elle s’est enrichie de faits nouveaux aggravants pour le mis en cause



AFFAIRE HACENE FELLAH, EX VICE PRESIDENT DE L’APW : La justice sur la piste d’un homme d’affaires de nationalité israélienne
Même si son procès ne s’est pas tenu avant-hier conformément au souhait du collectif de la défense composé d’une vingtaine d’avocats, l’ombre de Hacène Fellah, homme d’affaires et vice-président de l’Assemblée Populaire de wilaya (APW), a plané sur la cour de justice de Annaba.
Interrogé au cours de sa conférence de presse consacrée à ce dossier et à d’autres portants sur des atteintes à l’économie nationale, le procureur général a éludé la question du report du procès. II a toutefois annoncé la reprise des audiences de la session du tribunal criminel dès le 2 mai 2010. Cette dernière s’est récemment achevée avec trois condamnations à mort parmi les 102 personnes impliquées dans 52 affaires criminelles. La session du 2 mai est appelée à juger 62 nouvelles affaires criminelles dont celle de Hacène Fellah qui a éclaté en mars 2009. Selon des indiscrétions recueillies auprès de sources proches du dossier, elle s’est enrichie de faits nouveaux aggravants pour le mis en cause. Outre la citation à la barre de nombreux hauts cadres, fonctionnaires et élus des deux chambres pour leur implication directe dans des actes de corruption, trafic d’influence et facilitations d’opérations financières douteuses, ces faits nouveaux portent sur un réseau de renseignements au profit d’un pays tiers. «En d’autres circonstances, nous aurions parlé de Cour spéciale pour traiter ces faits » a estimé un magistrat qui a requis l’anonymat. Derrière ce réseau, le propriétaire étranger de la société spécialisée dans la récupération et le traitement des déchets ferreux et la production du rond à béton. Jouissant d’une triple nationalité palestino-israélo-française, cet individu avait été impliqué dans une affaire similaire de fraude fiscale, faux et usage de faux et blanchiment d’argent en 2007.
Grâce à des relations bien introduites dans les rouages de l’état algérien, il avait réussi à éviter les filets de la justice avant de quitter dans la précipitation le territoire national. Son implication dans le dossier Hacène Fellah apparaîtrait dans les documents récupérés lors des perquisitions effectuées par les enquêteurs au domicile de ce dernier. Le même palestino-israélo-français serait également derrière de nombreuses opérations de blanchiment d’argent que Hacène Fellah aurait réalisé en Algérie et à l’étranger.

G.A
Jeudi 15 Avril 2010 - 00:01
Lu 1064 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+