REFLEXION

AFFAIRE DES FAUX BACS DE L’UNIVERSITE D’ORAN : Les accusés restent en prison !



AFFAIRE DES FAUX BACS DE L’UNIVERSITE D’ORAN : Les accusés restent en prison !
La chambre d’accusation de la Cour d’Oran a refusé la demande de mise en liberté d’un des mis en cause dans l’affaire des faux bacs. Il s’agit selon ces mêmes sources judicaires d’un cadre de l’université qui est en même temps un élu et qui devait répondre de l’accusation d’abus de pouvoir. Rappelons que suite à l’éclatement de cette affaire et à la présentation des mis en cause entre étudiants et cadre administratif, ce mis en cause qui a été cité par les étudiants comme étant la personne qui leur a fournit les fameuses attestations de réussite au bac, a été placé sous mandat de dépôt. Rappelons que suite à la présentation de près de 70 personnes entre étudiants et employés de l’université, 48 ont été placés sous mandats de dépôts et 3 seront écroués. Après que leur dossier soit passé devant la chambre d’accusation le 26 février dernier, une des personnes écrouées un étudiant en droit avait été relâché. Alors que le doyen de la faculté de droit et le vice directeur de l’université avaient été mis en liberté provisoire. Signalons qu’ils se trouvaient sous contrôle judiciaire. D’un autre côté on saura que le magistrat instructeur continue d’entendre les mis en cause dans le fond, afin que le dossier puisse être ficelé. Comme il importe que des mandats d’amenés avaient été lancés contre des étudiants en médecine convoqués et qui ne se sont pas présentés. A l’exception de cinq d’entre eux qui avaient répondu à leur convocation le mois dernier. Une affaire qui n’a pas encore dit son dernier mot.             

Medjadji. H
Samedi 14 Septembre 2013 - 11:11
Lu 398 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+