REFLEXION

AFFAIRE DES FAUSSES ATTRIBUTIONS DES 39 LOGEMENTS DE HAI YASMINE : Les cinq prévenus risquent 5ans de prison ferme



Hier, les cinq prévenus dans l’affaire des faux octrois des 39 appartements de la cité de Haï El Yasmine, ont comparu devant la Cour d’appel d’Oran. Rappelons qu’en première instance, cinq des six prévenus avaient été condamnés à 05 ans de prison ferme. Par ailleurs, une femme mise en cause, a été relaxée. Les faits de cette affaire remontent au 16 février de l’année en cours, qui suite à un contrôle effectué par les éléments de l’OPGI, portant sur 39 appartements de la cité 670 de Haï El Yasmine, déterminera alors qu’aucune décision d’attribution de ces logements n’a été prise, ni opérée par ces mêmes services.
L’enquête ouverte en ce sens a permis de remonter une filière composée de deux femmes dont la tête pensante, une certaine K.N., trois agents de l’OPGI et l’ex délégué à la sécurité de la daïra d’Oran. Ces derniers, après avoir mis ce réseau en place et vu l’actuelle crise de logements, promettaient à leurs victimes de les aider à acquérir le logement de leur rêve. Sans réfléchir, les victimes avaient accepté et ont déboursé entre 50 et 120 millions de centimes. Un joli magot que se sont attribués les éléments du réseau. Jugés en première instance par le tribunal d’Oran, cinq des six mis en cause avaient été condamnés à 05 ans de prison ferme et que .trois autres avaient reconnu les faits suite à leur confrontation avec les victimes, alors que trois autres, dont deux agents de l’OPGI, nieront les faits. Hier, devant la Cour d’appel ils maintiendront leurs déclarations. Lors de son réquisitoire, le représentant du ministère public demandera le maintien des premières peines. L’affaire a été mise en délibération


Medjadji H.
Dimanche 24 Juillet 2011 - 09:50
Lu 268 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+