REFLEXION

AFFAIRE DES 5 TONNES DE KIF JUGEE PAR LE TRIBUNAL CRIMINEL D’ORAN : 20 ans de réclusion criminelle contre 3 trafiquants

Le tribunal criminel près la Cour de justice d’Oran, a condamné 3 accusés à une peine de 20 ans de réclusion criminelle pour leur implication dans une affaire criminelle de détention et de commercialisation de drogue, tandis qu’un quatrième accusé a bénéficié d'un non-lieu pour absence de preuves de sa culpabilité, sachant que les trois accusés appartiennent à un réseau international spécialisé dans le commerce et le trafic de drogue dirigé par l'un des barons de trafic international de drogue.



Ces derniers ont été arrêtés en flagrant délit de contrebande, d’une importante quantité de drogue d’un poids de 5 tonnes de cannabis en provenance du Maroc  en exploitant des citernes de tracteurs agricoles destinés spécialement à la contrebande de drogue dans le but de camoufler les toxines, comme étant chargées d’eau,  afin de détourner la vigilance des services de sécurité lors des barrages routiers. Les faits de cette affaire criminelle remontent  à Septembre de l'année dernière, où les éléments de la brigade de la gendarmerie nationale à la commune de Rechaiga, relevant territorialement de la wilaya de Tiaret, avaient reçu un appel téléphonique à travers le numéro vert 1055 par l’un des citoyens, indiquant la circulation d’une citerne attachée à un tracteur, dont le  type du produit qu’elle contenait à l’intérieur fut soupçonné. Après cette importante information, les éléments de la brigade de recherche relevant du groupement territorial de la gendarmerie nationale de la wilaya de Tiaret, ont lancé une enquête approfondie suite à cet appel, en axant toute leur attention sur les lieux incriminés par la fermeture de toutes les routes menant à la région où l'opération a conduit à la découverte d’un tracteur agricole suspect auquel était attachée une citerne, à travers la route nationale n ° 40, reliant la région de Rechaiga à une région appelée « Hassi Fedhoul », à la wilaya de Djelfa, où il a été soumis à un contrôle, et  découvert une quantité considérable de drogue dissimulée avec dextérité dans des points qui ont été spécialement conçus pour stocker la marchandise de contrebande à l'intérieur du réservoir, d’un poids de 5 tonnes de cannabis sous forme de colis pesant 25 kg chacun et portant des signes transcrits entre barons de drogue. Les éléments de la brigade de la gendarmerie ont également trouvé les documents de l’engin roulant, où il s’est avéré qu’ils étaient falsifiés et portant l'identité d’une personne originaire de la wilaya de Blida. La marchandise prohibée de contrebande a été saisie, tandis que des échantillons ont été prélevés et soumis à des analyses où les procédures d'expertise scientifique sur la qualité de la drogue ont déduit qu’il s’agissait bien de cannabis. La poursuite de l’enquête sur cette affaire par les éléments de la brigade a conduit à l’identification du personnage qui avait passé un appel téléphonique les informant de la présence de l’opération de contrebande, qui est apparu être originaire de la wilaya de Chlef, et qu'il avait loué aux membres du réseau, un entrepôt en échange de 50 millions de centimes par transaction. Le jour de l'incident, ce dernier avait été chargé de transporter la cargaison  de drogue vers la wilaya de M’sila, à un de leurs clients qui se chargeait  de sa commercialisation à travers d’autres régions du territoire national, et à l'extérieur, où, selon ses déclarations,  une vive altercation verbale, a surgi entre lui et les membres du réseau, dans l'un des cafés de la commune de Mahdia, ce  qui l'avait conduit à les dénoncer  pour se venger d’eux.

Touffik
Vendredi 20 Novembre 2015 - 16:39
Lu 225 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+