REFLEXION

AFFAIRE DES 4 LICENCES DELIVREES PAR LE MINISTERE DU COMMERCE : Le chef de cabinet et un Directeur central limogé

Le chef de cabinet du ministre du commerce, Mohamed Benmeradi, et un Directeur central au niveau même ministère ont été limogés ce jeudi suite au scandale de l’importateur qui aurait obtenu quatre licences d'importation en utilisant de faux registres de commerce.



En effet, le ministère du commerce est à nouveau au cœur d'un scandale après avoir octroyé quatre licences d’importation sur cinq demandes déposées par un importateur de fruits, selon la chaîne de télévision «Ennahar» qui révèle l’information. Selon la même source, le ministère du commerce aurait ainsi octroyé quatre licences d’importation sur cinq demandes déposées par le même importateur. Ce dernier aurait utilisé des registres de commerce avec les noms de membres de sa famille, sans que ceci ne soit découvert par les services du ministère, a précisé la même source. À rappeler qu’il y a quelques mois, un scandale du même type avait éclaboussé le ministère du commerce, après qu’il ait octroyé une licence à un importateur de bois plusieurs semaines avant la date prévue pour la distribution des licences d’importation. Effectivement, l’ex ministre du Commerce, M. Ahmed Saci avait attribué par « erreur » une licence d’importation de bois à un importateur, plus d’un mois avant la signature des licences d’importation. Le 6 juillet, la Sarl Inter wood import-export a obtenu une licence d’importation de bois sous le numéro CQ : 424401. Elle porte sur l’importation d’ « une quantité de 126.000 m3 de bois pour un montant net de 27.724.400 euros et 4.639.000 USD », selon TSA. La licence, qui précise les pays d’origine de la marchandise à savoir la Suède, l’Autriche, la Roumanie, la France et la Chine, a été signée par le ministre du Commerce Saci Ahmed Abdelhafid. Or, les licences d’importation de bois ont été attribuées officiellement le 4 août. Pour le responsable d'Inter wood import-export, «On lui a accordé une licence d'importation en tant que producteur, mais il avait arrêté déjà cette activité. Après vérification, on a trouvé qu'il n'a pas le droit à une licence, selon TSA.

Ismain
Vendredi 13 Octobre 2017 - 18:40
Lu 869 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 24-10-2017.pdf
3.93 Mo - 23/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+