REFLEXION

AFFAIRE DES 120 KILOS DE KIF TRAITE : La réclusion criminelle pour le père, le fils et le neveu



Le tribunal criminel près la Cour de justice d’Oran a eu à traiter en fin de semaine dernière, une affaire de détention et de trafic de drogue au sein  d'un groupe criminel où est impliqué sept accusés âgés de la vingtaine, la trentaine et la cinquantaine d’années, parmi eux,  un père, son fils et son neveu qui activaient dans un réseau dirigé par le criminel « Miloud le marocain »,  après avoir été saisi en leur possession de plus de 120 kg de kif traité , pour que le tribunal après délibération prononce à leur encontre des peines allant de 10 à 20 ans de réclusion criminelle. Les faits de cette affaire  remontent à la date du 3 Septembre 2013, suite à la réception par les services de sécurité d’une information indiquant l'existence  d’un plan de contrebande de drogue des frontières marocaines vers l’est de l’Algérie, pour atterrir sur le territoire tunisien.  Au reçu de cette information, les mêmes services de sécurité ont mis en place une opération de surveillance et de guet de l'un des accusés répondant aux initiales de  ZN qui n’est autre que le fils de l'un des trafiquants  qui a été reconnu coupable  dans une autre affaire de  contrebande de 23 quintaux de kif traité  et a été libéré de prison que récemment. L’opération de surveillance a débuté de Maghnia vers Oran, à la commune de Bir el Djir, plus exactement,  où il a été transféré une quantité de kif traité  estimée à 122 kg à bord d’une  voiture, « Citroën » qui  est arrivée à l'un des garages à Bir el Djir Oran,  où étaient trois suspects qui ont été capturés en flagrant délit en train de recevoir de la drogue du dénommé Z.N,  qui a reconnu son méfait au cours de l'étape de l'enquête, en soulignant qu’il était chargé de transporter la drogue, en provenance du Maroc, qui lui avait été remise par un baron  connu sous le pseudo de « Miloud le marocain », il a également révélé les noms de ses complices dans l'opération de contrebande, y compris son père qui est sorti récemment de la prison de Blida après avoir purgé une peine qui a duré 10 ans, pour contrebande de drogue, et son cousin surtout après avoir été trahis par les contacts téléphoniques entre eux qui ont révélé leur  implication dans cette affaire, où ils ont été arrêtés et traduits devant la justice.  Lors de l'audience, l’accusé ZN a confirmé ses déclarations précédentes, mais il s’est rétracté au sujet de l’implication de son père, afin de le disculper de cette affaire.

Touffik
Dimanche 21 Décembre 2014 - 10:27
Lu 214 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+