REFLEXION

AFFAIRE DE CORRUPTION A ALGERIE TELECOM : 20 ans de prison requis contre un ex-cadre



Une peine de vingt ans de prison ferme assortie d'une amende de 8 millions de dinars a été requise mardi par le tribunal près la cour d'Alger contre Mohamed Boukhari, ex-cadre dirigeant d'Algérie Télécom, accusé de transactions douteuses entre 2003 et 2006 et blanchiment d'argent. Le procureur a, par ailleurs, requis la même peine  contre l’homme d’affaire luxembourgeois. Le même procureur a requis une amende de 8 millions de dinars. Pour rappel, les avocats de la défense ont demandé hier l’extinction de l’action publique contre leur client, estimant que les faits remontent à 2003, alors que la loi relative à la lutte contre la malversation, par laquelle est incriminée leur client a été promulguée en 2006. Le préjudice matériel causé à Algérie Télecom serait de l’ordre de 90 millions de dinars. Il est à signaler que les avocats de la défense avaient, le 14 août dernier, menacé de déposer une plainte contre le médecin ayant établi le rapport médical par lequel il avait conclu que Boukhari Mohamed était apte à être jugé, alors qu’il venait de subir deux interventions. Par ailleurs, les avocats de la défense ont insisté sur la présence du représentant de la banque. Il convient de signaler que le président de la 8e chambre s’est dessaisi du dossier au profit de son collègue de la 5eme  chambre près la même juridiction. Le verdict sera prononcé le 11 décembre prochain.               

Ismain
Jeudi 22 Novembre 2012 - 00:00
Lu 411 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+