REFLEXION

ADRAR : Facture ou lecture



Si ou niveau des bibliothèques des établissements scolaires. Les étagères sont garnies et les apprenants trouvent là un refuge pour se plonger et découvrir histoires et nouveautés, dans les villes et les Ksour. Le journal demeure indubitablement l’article le plus convoité et le plus lu. Le coran par contre connaît un engouement sans pareil et sa lecture quotidienne fait partie des mœurs et au niveau des écoles coraniques et des mosquées. Son apprentissage demeure le but recherché. Les revenus quotidiens et mensuels ne permettent pas à des familles démunies de se permettre, considéré par certains comme un luxe. Son prix guère abordable décourage plus d’un. Aussi, les élèves se rabattent sur leurs écoles qui leur garantissent un moyen gratuit de garder un livre ou plusieurs pendant un certain temps pour le ou les restituer ensuite. Mais réflexe de lecture n’est pas bien ancrée dans les mentalités puisque l’enfant en bon observateur n’apprend pas de l’adulte qu’au moment de préparer sa valise pour un voyage glisse un livre. Le constat est hélas amer et pour vous rende compte, allez le vérifier au niveau des gars et des aéroports. Certains lisent, mais uniquement un journal quant à la lecture d’un livre, elle est renvoyée aux calendes grecques.

M. Cherif
Samedi 16 Avril 2011 - 11:52
Lu 256 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+