REFLEXION

ADRAR : Après les compositions, le petit boulot



L’année scolaire tire à sa fin et les dernières compositions s’égrènent et s’éclipsent faisant la joie des enfants qui attendent cette échappatoire depuis plusieurs jours. Mais que font-ils où vont-ils après ? Si pour la plupart l’école coranique où des versets coraniques seront psalmodiés à longueur de journée pour d’autres, ils se mettent à la recherche de quelques boulots : restaurants et gargotes afin de glaner quelques sous voire quelques billets : une journée de 12 ou 14 heures peut rapporter jusqu’à 200DA. Mais dans la plupart des cas, ce sont d’interminables parties de foot dans les rues, voire sur les chaussées avec un danger potentiel qui les guette à chaque instant. Les parties se terminent tard dans la nuit. Dans les Ksour, c’est le travail quotidien aux champs. Seul répit, la pause déjeuner qui offre un repos mérité. Mais tous se retrouvent le soir à tripoter leurs téléphones portables qui leur permet cette évasion et un moyen de rêver à des lendemains meilleurs

M.Chérif
Mercredi 25 Mai 2011 - 12:11
Lu 272 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+