REFLEXION

ACCUSES DE BLANCHIMENT D’ARGENT :Des cadres de la douane et un inspecteur des impôts incarcérés

Le juge d’instruction prés le pole pénal régional de Constantine a ordonné jeudi dernier la mise en détention préventive de 15 personnes dont des cadres de la douanes, des impôts et du commerce dans le cadre d’une affaire impliquant un patron d’une entreprise privée de fabrication de produits électroménagers d’avoir transféré illégalement vers des banques étrangères des sommes d’argent importantes en devise.



ACCUSES DE BLANCHIMENT D’ARGENT :Des cadres de la douane et un inspecteur des impôts incarcérés
Selon la source, la mise en détention préventive a touché des inspecteurs principaux des douanes exerçant auprès de la direction régionale, un inspecteur des impôts, un importateur, des transitaires et d’autres agents de l’agence d’investissement. Cette affaire a éclaté suite à la vigilance des services de douanes qui ont avorté une opération de transfert illégal vers le Maroc d’un millions d’euros et ceci suite à une fausse déclaration de marchandises liées à des appareils électroménagers de fabrication italienne. Cette tentative de fraude a été avortée suite à des informations fiables en possession des services de lutte contre la fraude. Cette souricière a également percé le secret de dizaines d’opérations de fraude similaires entamées par cette entreprise durant les trois dernières années. Après d’intenses investigations, il a été décidé d’introduire les principaux acteurs devant la justice entre autre le patron de l’entreprise qui a commis plusieurs infractions tantôt au nom de sa société, tantôt aux noms d’autres sociétés. Ce dernier aurait opéré ces trois dernières années par le biais du port d’Annaba en effectuant plusieurs fausses déclarations douanières déguisées par l’importation de produits électroménagers de Chine et d’Italie, ce qui lui a permis d’effectuer illégalement des opérations de transfert de devises vers des banques étrangères.  Les investigations approfondies mises en branle par les services de la gendarmerie nationale ont démontré l’implication de plusieurs personnes dans le transfert de 800 milles euros par le biais de fausses déclarations de moteurs de réfrigérateurs, le déclarant en douane aurait déclaré 5700 moteurs, alors qu’en réalité selon les investigations que 570 moteurs ont été importés. Cette pratique illégale permettait à l’importateur d’exproprier des fonds en devises qui les transféré vers l’étranger selon la même source. Des poursuites ont été engagées à l’encontre de plusieurs responsables de l’administration des douanes, des impôts et du commerce impliqués de prés ou de loin dans toutes les opérations d’importations effectuées par cet importateur ainsi que les largesses qui lui ont été octroyées et ce depuis plus de trois ans.

Touffik
Samedi 13 Octobre 2012 - 23:00
Lu 486 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+