REFLEXION

ACCIDENTS DE LA ROUTE A AIN TEMOUCHENT : Une journée de sensibilisation au profit des élèves



Devant l’hécatombe des accidents de la circulation routière, les membres de la commission de wilaya de prévention et de lutte contre les accidents de la circulation routière ont lancé, à partir du 29 novembre 2016, leur campagne de sensibilisation de prévention et de lutte contre ce phénomène qui ne cesse d’endeuiller journellement des familles sur nos routes, chemins, rues et ruelles  aussi bien dans les zones urbaines que rurales. Les élèves des écoles primaires ‘’Cherifi Mohamed’’ et ‘’Dini Nasredine’’, implantées à Ain-Témouchent ont été les premiers à être sensibilisés par le respect des dispositions du code de la route, notamment l’accompagnement des élèves des classes préparatoires de l’enseignement primaire durant la traversée des chaussées, le respect des signaux lumineux (feu de stop, d’arrêt des piétons, des véhicules etc.) Des cours et des séances liés aux dispositions du code de la route ont été effectués par les membres de la commission ainsi que la distribution de dépliants et des séances théâtrales enrichissant la culture du respect du code de la route seront organisées durant cette campagne de prévention et de lutte contre les accidents de la route. Rappelons que le bilan de la  direction de la protection civile de la wilaya d’Ain-Témouchent a  fait état que durant la période s’étalant du 1er janvier 2016 au 21 octobre 2016,  il a été enregistré 613 accidents de la circulation routière qui se sont produits au niveau des différentes routes nationales, départementales et communales de la wilaya d’Ain-Témouchent, ayant causé 20 décès ,732 blessés  dont 124 enfants,  ainsi que 800 véhicules automobiles et engins endommagés. L’on souligne que les causes principales se ciblent en premier lieu à  l’irrespect du code de la route ou la négligence dans la conduite, notamment par les jeunes conducteurs, la formation incomplète de la conduite du véhicule, la conduite en état d’ivresse, la conduite sous l’effet des stupéfiants ou des comprimés de psychotropes, la fatigue, la nervosité, l’égoïsme dans la conduite des véhicules, la conduite en état physique malade entrainant la non maitrise du véhicule, la conduite sous l’effet de médicaments ensommeillant, le manque de sommeil continu notamment durant les nuits, le manque de culture de conduite, le manque d’éducation morale et religieuse,  sans épargner parfois l’état de certaines routes ou artères  dégradées, et l’absence des panneaux de pré signalisation et de signalisation  plus particulièrement dans les nouveaux quartiers et cités  à travers nos villes et villages.  

A. Benlebna
Mercredi 30 Novembre 2016 - 20:00
Lu 152 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+