REFLEXION

ACCIDENT DE LA ROUTE A OULED-BACHIR : 5 blessés graves dont deux petites filles



Un grave accident de la route s’est produit dans la nuit du lundi à mardi, aux environs de 21h 30 mn dans la localité d’Ouled-Bachir, plus précisément au lieu dit « El-Fekha », un virage réputé pour son inclinaison dangereuse que le plus chevronné des conducteurs le craint. Selon les déclarations d’un membre de la famille des blessés, ces derniers en l’occurrence deux femmes qui sont sœurs répondant aux initiales DJ.K âgée de 57 ans et DJ.Z, résidente en France venue passer des vacances auprès des siens, âgée de 64 ans, leurs deux petites nièces G.F et G.M âgées respectivement de 10 ans et 7 ans et leur chauffeur K.H âgé de 28 ans, résidents tous à Mostaganem, devaient se rendre à Yanaro, localité distante d’environ 30 km du chef lieu de wilaya, où ils étaient invités à un diner chez des proches parents. Arrivés à hauteur du fameux virage « El-Fekha » (le piège ou la souricière), ils ont été surpris par un véhicule de marque Hundai Accent venant en sens inverse qui a mal négocié le virage, est venu les heurter de plein fouet, éjectant la Clio Classic de la chaussée, qui s’est renversée sur le bas côté. Il faisait sombre et personne ne pouvait se douter de l’état des personnes qui se trouvaient à bord de la Clio. C’est ainsi que la petite Farah, qui a pu s’extirper de la voiture par le pare-brise qui s’est détaché de la voiture, et courir sans se soucier de ses blessures, vers le pâté de maisons qui se trouvait à quelques dizaines de mètres du lieu de l’accident pour donner l’alerte et faire venir du secours. En effet, voyant la petite fille dans un tel état, les habitants du douar abasourdis, ont accouru jusqu’à la voiture accidentée et d’un élan de solidarité formidable, ils ont pu extraire tous les blessés et les évacuer avant que les services de la protection civile n’arrivent. Ils ont été transportés à bord de véhicules appartenant à des particuliers qui étaient de passage sur cette route. Admis au service des urgences médicochirurgicales, les blessés ont immédiatement été pris en charge par l’hôpital Che Guevara de Mostaganem. Aux dernières informations parvenues, DJ.K a été évacuée vers la clinique privée « Benosmane » pour y subir en urgence une intervention chirurgicale, elle a eu une fracture au poignet, atteinte à la vertèbre cervicale et au niveau du bassin. Le médecin chargé du suivi de son état de santé lui a prescrit un certificat médical de 60 jours et serait toujours sous soins intensifs à la clinique. Quant à sa sœur DJ.Z, elle en est sortie avec une fracture au bras, un certificat de 21 jours lui a été prescrit. La petite Meroua a eu un traumatisme crânien et son ainée Farah, des contusions sur plusieurs parties de son corps. Le chauffeur a eu des fractures au niveau des côtes et à l’arrière du crâne. Le chauffeur du véhicule adverse a été arrêté nous dit-on par les éléments de la police en faction au niveau des urgences et transféré vers le commissariat central. Après identification de la personne, il s’est avéré qu’il s’agissait d’un gendarme. Il a été remis au groupement de la gendarmerie nationale de Mostaganem pour les besoins de l’enquête. C’est la brigade locale de Kheireddine qui a été chargée de ce dossier. L’enquête suit son cours, dans le but de déterminer avec exactitude les causes ayant été à l’origine de cet accident.

Hocine
Samedi 31 Juillet 2010 - 00:01
Lu 479 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+