REFLEXION

ABDELMADJID TEBBOUNE DEPUIS MOSTAGANEM : Dans un mois, Alger capitale africaine sans bidonvilles

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune a annoncé, hier dimanche à Mostaganem, que dans un mois Alger sera une capitale africaine sans bidonvilles, rappelant que de gros efforts ont été consentis ces derniers temps avec l'éradication de l'habitat précaire.



En effet,  le ministre affirme qu’Alger sera ‘’ la seule capitale en Afrique et au Maghreb à ne pas abriter de bidonvilles’’. Mais une fois le dossier de l'habitat précaire réglé, il va falloir qu'on revienne ‘’aux règles de l'urbanisme qui devront s'appliquer dans la discipline et la rigueur’’, a-t-il insisté. Il sera question, à ce moment-là, de prendre en charge aussi la question de la rénovation du tissu urbain, du vieux bâti. M. Tebboune révélera, par ailleurs, qu’une enquête du ministère de l’Habitat a ‘’épluché’’ plus de 3 millions de demandes de logement et elle est arrivée, après utilisation du fichier national, à nombre de 720 000 vrais ‘’nécessiteux’’ de logement. Dans le cadre de l’aide au logement (grand sud et hauts plateaux), 310 000 personnes bénéficieront de terrains à bâtir après travaux de viabilisation. Pour le reste, c’est-à dire près de 410 000 demandes de logement, le ministre Tebboune assurera que l’année 2013 a vu le début de réalisation de 200 000 logements et le même nombre de logements en 2014. Dans ce contexte, Tebboune a affirmé que la crise du logement prendra fin officiellement en 2018. En outre, le ministre de l’habitat a insisté sur la livraison, au courant de cette année, des programmes d’habitat en différentes formules lancées à travers le pays en 2013, demandant que "les délais de réalisation des projets d’habitat ne doivent pas dépasser 24 mois au maximum". Il a appelé, dans ce sens, à encourager les entreprises de jeunes bénéficiant de crédits au titre de l’Agence nationale de soutien de l’emploi de jeunes (ANSEJ) à prendre en charge les travaux internes des projets d’habitat dont l’électricité, la plomberie et autres, et d'impliquer les micro-entreprises en leur donnant des lots de projets d’habitat afin de rattraper le retard accusé par certains.

Ismain
Dimanche 24 Janvier 2016 - 18:02
Lu 738 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+