REFLEXION

A un mois du mois sacré du Ramadhan : Les vendeurs saisonniers se préparent

Rien que quelques jours nous séparent du mois sacré du Ramadhan. Période indubitablement saisie par des commerçants qui adaptent leurs commerces selon les habitudes alimentaires des jeûneurs. A Mostaganem, cette période est justement propice pour certaines activités commerciales telles les pâtisseries orientales, la Zlabia et Kaleb Ellouz notamment.



A un mois du mois sacré du Ramadhan : Les vendeurs saisonniers se  préparent
Certains semblent d’ores et déjà prêts. Bien que l’exercice de cette activité avait fait l’objet l’an dernier d’une mesure faisant  état de sa soumission à l’inscription au registre de commerce, avait on précisé, que tout changement d’activité temporairement ou définitivement sous le respect de cette mesure émanant du ministère du commerce,  allait exposer le contrevenant à des sanctions administratives et pénales. Ce fut,  sans succès. Cette année encore,  à Mostaganem  l’on semble insouciant. Chasser le naturel, il revient au galop ! A-t-on soutenu. Citoyens et commerçants spécialisés depuis des lustres dans la fabrication et la commercialisation de ce genre de douceurs ont affirmé s’étonner des rumeurs qui accompagnent à chaque fois ce mois sacré. Les commerces de Zlabia, Kalb Ellouz et autres gâteaux orientaux, très prisés par les consommateurs, font partie des caractéristiques liées à ce mois et aux habitudes culinaires bien spécifiques. Pourquoi parler des dispositions, prises chaque année pour mettre un terme à la spéculation sous toutes ses formes lorsqu’on sait que quoique l’on dise ou  que  l’on fasse, le jeûneur finira par céder et acheter,  pour ne se rendre compte qu’après la rupture du jeûne que la moitié de ce qu’il a acquis n’était en fait pas indispensable, voire inutile. Enfin le mois de Ramadhan attise davantage la spéculation et autres pratiques commerciales nuisibles tant pour l’Etat que pour le pauvre consommateur  jeûneur, a-t-on encore et à maintes reprises dénoncé. Cette année le « sacrifice » sera une fois de plus « observé ». A quand une prise de conscience qui restituera à cette période de jeûne les valeurs qu’elle est censée faire vivre et partager aux jeûneurs.

Tayeb-Bey AEK
Dimanche 24 Juin 2012 - 11:17
Lu 434 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+