REFLEXION

A quand un plan de circulation à Frenda ?



C’est d’ailleurs l’unique accès pour rejoindre Tiaret ou Oran et Saida et lequel enregistre un très haut trafic routier comme il convient de signaler que la voie d’évitement destinée aux poids lourds n’est jamais empruntée par les camions puisqu’elle fait objet d’une dégradation très avancée malgré l’enveloppe financière. Les espaces  réservés  aux piétons rend la circulation encore difficile et à cela s’ajoute le non – respect des normes de stationnement sans pour autant citer que les accès par ruelles rend la mission de circuler un peu difficile autrement rejoindre la R N 14 c’est passer par des pentes s’évaluant à plus de 10° ; et jamais les autorités ou les élus n’ont poussé des réflexions pour réduire le joug de ces pentes qui rendent la tâche des piétons et des conducteurs très difficile. Par ailleurs, l’usage des bus de marque TATA très vétustes et polluants vient brouiller toutes les pistes car les propriétaires tiennent à leurs gagne –pain et avancent  que leurs dossiers au niveau de l’ANSEJ et la CNAC n’ont pas été retenus et qu’ils sont victimes d’une bureaucratie bien affichée tout  en notant que des personnes influentes sur la scène « Tiaretie » veulent s’emparer du transport collectif à Frenda. Une information qui reste à vérifier mais le plus sûr reste que ces bus Tata vendus dans les enchères publiques relevant du ministère de la défense nationale dans le cadre d’une convention avec l’Inde présentent des défaillances pouvant causer des dégâts matériels et humains, et l’on s’interroge sur le silence des responsables à l’égard des risques majeurs que présentent ces bus TATA datant des années 80 ?! Par ailleurs, l’on recense selon le président de la Fédération des « taxieurs » quelques 600  clandestins dont plus de 400 enregistrés au niveau des services de la sureté de Daïra et dont près de 80% empruntent le boulevard des martyrs (principal tronçon routier de la RN 14) et que près de 5000 personnes rendent visite à Frenda quotidiennement  en rappelant que la ville de Frenda recense plus de 55000 habitants et pour d’amples informations, « Réflexion » s’est rapproché des services d’A.P.C, et dans ce sens, une responsable nous dira : »Nous attendons les résultats d’un bureau d’études d’ORAN, après l’échec du bureau d’études de la ville de Sougueur  et concernant les points de stationnement, c’est en présence d’une commission spécialisée, nous avons dressé un P.V et nous l’avons adressé aux services de police pour exécution et nous avons  signé  une convention avec la S.P.S.R.S pour l’achat de panneaux de signalisation lesquels se trouvent au parc de l’A.P.C  et nous attendons toujours la venue de ce bureau d’études…. Conclut cette responsable qui n’a pas mâché ses  mots et en attente d’un plan de circulation le calvaire se partage entre citoyens et responsables …. Affaire à suivre

Abdelkader Berrebiha
Mardi 17 Avril 2012 - 10:54
Lu 218 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+