REFLEXION

A quand l’éveil des consciences



A quand l’éveil des consciences
Si l'on pouvait créer une communauté parfaite réservée uniquement aux personnes honnêtes », cela pourrait la foutre mal pour les autres, car si l'on se mettait, à sélectionner que les personnes intègres et exclure tous les malhonnêtes se serait comme briser une loi sublime, mais chez nous ceci est impossible. Malheureusement pour ce qui est de comptabiliser cette catégorie, les autres prendraient cela au sens péjoratifs du terme et pourraient le traduire en catimini bien sur, pour ne pas éveiller les consciences de ces derniers. Cette définition est non moins plaisante, pour la répéter, mais que cela reste entre nous, car vous m'en direz tant, à ce sujet. D'abord qui sont les affreux, vous devez surement les connaître, aussi suffit-il de chercher pour en trouver, car le nombre ne cesse de se multiplier, car dites vous que vous aurez à les affronter inévitablement, pour le reste ils se comptent sur les doigts, il n’y qu’à regarder autour de soit. Voilà qui est clair, et puis en langue politiquement correcte, il faut employer de préférence le mot de « personne » pour ces gus, pour remettre les choses à l'endroit, n’est ce pas. Vous faites pas de bile pour ça, en espérant que je n'aurais pas d’ennuis, mais ça ne veut pas dire que je stigmatiserais les autres qui sont plus laides encore. Donc pour la bonne cause il faut, éviter, les jungles d’hippopotames et de pourceaux verruqueux ». Pour ces trouffions, qui communiquent, entre eux de par les idées tordus, qu’ils trainent à l’occasion dans leurs bagages, à savoir en bandoulière, il n’y a qu’à mettre cela sur la tragédie humaine et de la médiocrité, qui bat son plein, vous ne croyez pas. Tout compte fait, pour échapper aux critiques ils se résigneront à conter fleurette à condition qu’ils la connaissent aux hippopotames et aux guenons sur pondérales et essayeront de faire les yeux doux aux tamanoirs alopéciques, et aux rats. Pour ce qui est de nos superbes et rares personnes, cela pourront peut être « interagir dans la limite des espaces et de noter la langue tout à fait singulière dans laquelle s’exprime, Ronsard, Stendhal, voltaire, André Breton, ou Jean de Lafontaine et ce n’est encore rien. Pour cela il va falloir éviter les affreux, d’où la prudence de s’inscrire sur leur liste, car malgré votre belle personne, gare aux regards qu'ils vous jetteront et du choix que vous ferez. Dites vous aussi, que si vous êtes prêt à vous inscrire, alors à vos risques et périls, mais il faut craindre que vous ne soyez pas retenu dans leur cercle, surtout si vous n'êtes pas suffisamment analphabète, c'est ce qui s'appel être beau de la personne, j'espère que vous avez compris, parce que je n'ais pas le temps de vous expliquez. Prière lire entre les lignes.

Benyahia Aek
Mardi 1 Juin 2010 - 10:16
Lu 627 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+