REFLEXION

À propos d’Al-Jazeera tv : Le rebond spécial d’une lectrice très spéciale

J’ai lu non sans-surprise les commentaires d’une « lectrice, Mme TAMANART » parus dans la « Boîte aux lettres » de MATIN-DZ et consacrés à mon analyse sur les propriétaires cachés de la chaîne « qatarie » Al-Jazeera » en la qualifiant, selon mon intime conviction et selon mon expérience personnelle sur la question des médias arabes, de chaîne impérialo-sioniste.



À propos d’Al-Jazeera tv : Le rebond spécial d’une lectrice très spéciale
Je maintiens, confirme et assume ici la totalité de mon analyse sur cette chaîne ainsi que mes commentaires sur ses servants et ses maîtres dévots bien connus. J’attends de pieds fermes la moindre contradiction ou la moindre infirmation à mon attestation. Qu’ils sortent de l’ombre et s’affirment au grand jour ces anonymes cachés qui récusent mes preuves et mes démonstrations. Non ; trop lâches et trop petits pour s’affirmer à la lumière du jour. Le pseudo est la meilleure cachette pour eux. Moi j’écris à l’air libre avec mes nom et prénom. Avec le risque bien connu d’être descendu à Paris comme le grand Mohamed BOUDIA, sans procès et sans hommage. Oui ; je prends ce risque.
De même, pour étayer ma démonstration, j’avais reproduit, en soutien et en prolongement de mon analyse, un document d’un auteur américain qui établit, sans le moindre doute, les liens d’Al-Qaïda avec ses employeurs américano-israéliens avec les conséquences diaboliques, le 11 septembre compris, que nous savons tous.
Mme « TAMANART » ou peut-être « M. Jean Pierre » a parfaitement le droit de ne pas adhérer ou de combattre mes idées ou d’épouser toutes autres idées y compris celles de défendre les thèses sionistes et ou impérialo états-uniennes. Elle ou il, a parfaitement le droit de travailler pour les officines de l’ombre, Mossad compris, pour la CIA et pour ses innombrables agences parisiennes, mais de grâce, pour combattre le scientifique que je suis, faites-le d’une manière décente et sérieuse, c'est-à-dire professionnelle, technique et surtout morale. Or, que trouve-t-on dans cette diatribe d’article en réponse à mon analyse sinon du jugement de valeur, du cliché, du slogan, du prêt à penser, de l’apriori et du procès à l’emporte pièce. Sans aucun fait, sans le moindre argument concret, sans aucune démonstration rationnelle. Rien de tout cela. Que des commentaires subjectifs inspirés exclusivement par des positions militantes et, de toute évidence, sionistes comme leurs litotes le suggèrent. Quand on reproche à un résumé d’études de manquer d’arguments et de faits avérés, il faut être soi même capable de produire au moins autant d’arguments sinon d’avantage pour réfuter et démentir les vérités avancées par l’auteur. Or, l’amusant et léger rebond de la très remarquable Mme « TAMANART » ou M. Jean Pierre, ne repose sur aucun fait, aucun argument, aucun apport contradictoire sérieux. Que des petits rebonds de hammam souvent proches de la vindicte et de ragot vociférant. Plutôt proche du communiqué d’officine de l’ombre maquillé pour la circonstance en innocent article de presse de vierge politique effarouchée par le discours du vrai, par le discours qui fait mal, très aux entournures. D’où cet article violent et vide sur mon analyse. Les scribouillards de la LJD veillent au grain. Comme l’OAS, en son temps, avait aussi veillé comme on sait. N’est-ce pas Jean Pierre ? Toi qui m’insulte sans raison sous la lâcheté de l’anonymat. Passons. L’analyse de Mohamed ABASSA repose sur neuf arguments structurés, vérifiables et accessibles à tout lecteur et à toute intelligence de bonne foi. Elle repose aussi, dans le développement de l’argumentaire de base, sur l’exposé de faits et conduites précises, 17 au total, qui démontrent et corroborent, sans le moindre doute, la collusion et la soumission totale de l’Emirat du Qatar à l’ordre impérialo-sioniste c'est-à-dire l’ordre américano-israélien. Quand un pays, le Qatar, offre ses espaces maritimes, terrestres, aériens, quand il offre son commerce, son pétrole et son gaz, quand il offre son armée, quand il offre la sécurité du trône et de sa personne, que reste-t-il alors de souveraineté nationale à ce pays ? Rien, démontre l’analyse de M. Abassa. Qu’apportez-vous pour contredire, atténuer ou nuancer ces affirmations ? Rien. Parce qu’il ne vous suffit pas de crier et de hurler que ce n’est pas vrai, c’est du mensonge pour que l’on vous croie, Mme « TAMANART » ou M. Jean Pierre. Il vous vous faut apporter juste un petit gramme, un petit chouia de preuves pour neutraliser ma démonstration et démontrer, au contraire de ces affirmations, que le Qatar est pays libre, démocratique et souverain. Je vous mets au défi de prouver un millième de cette affirmation. Au contraire, je récidive, pour redire et réaffirmer ici, que l’Emirat du Qatar est un Etat factice, raciste, fasciste, théocratique, autocratique et oligarchique. Il est aussi esclavagiste puisque tout l’Emirat fonctionne socialement et économiquement grâce à l’apport d’une immigration qui ne possède localement aucun droit humain : ni social, ni politique, ni syndical, ni culturel, ni associatif. Rien. Quel argument, Mme « TAMANART » ou M. Jean Pierre, m’opposez-vous à cela ? J’attends et j’attendrai longtemps votre réponse. Mais il y pire, Mme « TAMANART » ou M. Jean Pierre ; le Qatar, comme vous le savez ou ne voulez le savoir, les soldats de la coalition (29 pays) viennent tous se relâcher dans les centres de repos et de remise en forme de l’US Army au Qatar dans les bras des jolies prostituées égyptiennes ; cinq mille selon la presse cairote. Peut-être bien plus. Les Saoudiens payent. Voulez-vous des preuves ? Répondez à cela, je réagirai avec des précisions croustillantes ; même le MOSSAD prendrait des coups. Quand un Etat cumule et accepte autant de lâchetés et de trahisons, quand il participe aux plus grands génocides de ce siècle, quand il renonce à tous ses espaces de souveraineté, quand il s’affirme démocrate ailleurs, loin de ses frontières, et féodal et dictateur chez lui, alors il n’y a plus rien à attendre de ce roitelet bouffon. Que me répondez-vous à cela Mme « TAMANART » ou M. Jean Pierre ? Rien. J’ai rappelé ces évidences justes pour rappeler aussi votre incommensurable inconséquence à ne pouvoir produire le moindre argument pour défendre ou justifier vos choix militants qu’on n’a aucune peine à deviner. Alors SVP Mme « TAMANART » ou M. Jean Pierre, ayez juste le courage de produire un seul petit argument pour m’expliquer pourquoi, selon vous, l’Emirat du Qatar, préserve et maîtrise son espace Hertzien après avoir renoncé et vendu la totalité de tous ses autres espaces de souveraineté ?
Une dernière observation que je fais juste par respect des lecteurs du MATIN-DZ : Mme « TAMANART » ou M. Jean Pierre, savez-vous que le petit résumé de synthèse de M. ABASSA publié par le MATIN-DZ a été inspiré par les travaux scientifiques et professionnels suivants :
- 05 sondages nationaux dirigés par M. ABASSA sur la nature des programmes et l’audience d’El-Jazeera au Maghreb
-01 sondage transnational méditerranéen réalisé pour le compte de la COPEAM et de l’UE simultanément dans onze capitales méditerranéennes sous la direction de M. ABASSA (France, Italie, Grèce, Turquie, Jordanie, Syrie, Egypte, Tunisie, Algérie, Maroc, Espagne)
-Une étude monographique sur les offres concurrentes des programmes d’El-Jazeera au Moyen Orient et au Maghreb.
( Etude commandée par SOFRES Médias et RAI italiennes) C’est sur la base de ces travaux et des conclusions de ces enquêtes mobilisant des dizaines d’experts et des centaines de professionnels, que je m’autorise parfois des conclusions et des commentaires précis. A ce jour, aucun professionnel qualifié, aucune institution qualifiée dans la mesure et l’audience des médias audiovisuels n’ont apporté la moindre contradiction aux résultats de mes travaux. Au contraire, la majorité d’entre eux ( Intelsat, Eutelsat, l’UER, l’UIT, France Télévision, la RAI, la COPEAM, l’UE, la RTTunisienne, la BBC, et des dizaines d’autres Broadcasters nous ont témoigné soutiens, reconnaissances et félicitations écrites. C’est sur ces bases là que je m’autorise des appréciations professionnelles sur El-Jazeera et ses commanditaires cachés et vous, Mme « TAMANART » ou M. Jean Pierre, sur quels faits concrets vous appuyez-vous pour rejeter et disqualifier mes observations ? En fait sur rien hormis les injonctions militantes et les ordres devinés de vos employeurs de l’ombre. On l’aura deviné. Il est tellement facile d’agir avec un pseudo. Allez à la lumière du jour et ne portez pas un prénom de femme quand on se croit être un homme ; trop de lâchetés s’y cachent. Voyez-vous les amis, je réponds même à cela ; à Mme « TAMANART » ou M. Jean Pierre, j’en ai presque honte. C’est cela aussi l’engagement. Et comme je n’ai vraiment pas le temps de répondre par le détail à ces petits nervis de la LDJ hyper fanatisés et aveuglés par leurs hystéries sionistes, j’en appelle au témoignage d’un autre journaliste, très précis et très fourmi, qui explique tranquillement, avec faits et arguments, les origines et les orientations sionistes de la chaîne tv El-Jazzera. J’espère tout simplement, bien moins que pour moi, que les officines de l’ombre du Mossad, auront au moins un demi-argument à lui opposer.

Mohamed Abassa
Vendredi 11 Novembre 2011 - 20:27
Lu 926 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+