REFLEXION

A SIRAT ET BOUGUIRAT : Des terres agricoles transformées en décharges

Des terres agricoles fertiles de plusieurs hectares où sont plantés des arbres fruitiers, dont les oliviers et qui sont abandonnées, servant de décharges sauvages où sont déversées toutes sortes de déchets, remblais, restes des constructions en cours de réalisation dont les projets ont été lancés pour faire bénéficier les catégories sociales démunies en logements.



Conformément à l’aménagement du plan urbain  décidé par l’Etat relatif à la construction des logements concernant ces villages, on constate que ces parcelles de terre ne reflètent pas exactement ce panorama agricole auquel on s’attend à voir dans les zones rurales. A ces déchets, s’ajoute le dépôt de tonnes de gravats et de détritus qui inondent et ternissent cet espace agricole tant convoité par des paysans incapables de sauver ce qui peut être sauvé. On y voit aussi des tracteurs trainant des remorques chargés de ferrailles, de remblais et de déchets se dirigeaient vers ces espaces qui servent de  lieux de décharges publiques moyennant des sommes relatives couvrant le prix du  transport variant de 1000 à 1500 Da le voyage. Une dégradation programmée de la nature que nul ne défend même pas les écologistes qui ne se manifestent pas, laissant cette situation se dégrader de plus en plus. Un citoyen rencontré sur les lieux se demande pourquoi on  ne construit pas sur ces terres déjà abandonnées, carrément des bâtiments pour mettre un terme à  ce massacre écologique caractérisé par des ordures d’un côté, et des  eaux usées de l’autre.          

M.A.R
Dimanche 29 Septembre 2013 - 22:00
Lu 114 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+