REFLEXION

A QUELQUES JOURS DE LA FETE DE L’AID EL FITR : C’est au tour des vêtements de prendre des ailes

Depuis des lustres et comme toujours les évènements de toutes sortes font des heureux et des malheureux parmi la population , ainsi Comme toutes les villes d’Algérie et du monde Arabe, dans quelques jours seulement, la ville de Mostaganem se prépare à fêter l’Aid el Fitr comme chaque année dans un climat très animé et mouvementé en raison des prix chauds et inaccessibles affichés sur des articles d’enfants, ainsi que les produits de base des recettes des confiseries.



A QUELQUES JOURS DE LA FETE DE L’AID EL FITR : C’est au tour des vêtements de prendre des ailes
Cette période  qui connait  une activité très particulière en dépenses, oblige les pères de famille et les ménagères à utiliser leurs calculettes  pour revoir la planification de leur budget et raclés les fonds de caisse de leurs tirelires soldant ainsi le reste de leur capital pécuniaire, afin de faire face à ces achats devenus presque intolérables, en raison de leur cherté. Pour avoir une idée sur les prix des vêtements, Une virée au centre-ville, dans les magasins de prêt à porter, et de souliers qui ne désemplissent pas de ces téméraires que cette inflation ne fait pas fuir, mais qui acceptent sans broncher de s’acquitter, sans rechigner le montant réclamé  par le vendeur. Quelques exemples de prix relevés et qui varient comme suit : 1500 à 3000 DA exigés pour une robe d’un enfant de 02 ans, ne nécessitant pas plus d’un mètre de tissu pour sa confection, le pantalon jean est cédé à plus de 3000 DA , une chemise entre 1000 et 2000 DA  confectionnée elle aussi avec un minimum de matière, une paire de souliers pour enfants de 4 ans dépasse les 4000 DA et plus , d’autres articles plus chers se font très désirés en raison de leur coût très exagéré et dépassant l’imagination , laissant réticents quelques pères de familles les plus invulnérables. Idem, pour les produits de gâteaux qui connaissent une augmentation de prix  sans précédent, tenez, le prix des  arachides varie entre 270 et 320 DA, les amandes plus de 800 DA, le kilo de miel  vaut 125 DA etc…    Ce business florissant  fait des heureux parmi ces spéculateurs cupides sans cœurs, et les profiteurs sans âmes, concurrencés par les vendeurs à la sauvette et seconder par les marchands de l’informel qui sont revenus à la charge en occupant les espaces et les rues sans être inquiétés en s’en donnant à cœur joie, et n’attendant  que de pareilles occasions pour s’enrichir.  Quant à la catégorie des démunis, des pauvres et des smicards, c’est tout un problème et une tracasserie en plus, pour ces pères de famille sans travail , sans le sou, vivant  dans la précarité la plus totale les mettant dans une situation très embarrassante et humiliante survivant très difficilement que grâce aux dons provenant d’associations caritatives et de l’aide de l’Etat, comme toujours ,ces malheureux se démènent  pour trouver une solution et un moyen leur permettant de célébrer l’Aid avec leurs enfants et familles  dans un minimum de décence attendant et espérons  la clémence de ces gens fortunés pour leur venir en aide . Peut-être que d’autres âmes charitables se mobiliseront et répondront à  leurs doléances en prenant en charge ces dépenses fortuites,  en aidant ces familles misérables à rendre heureux  même  seulement pour une journée leurs enfants, comme tous les autres enfants.   Beaucoup de gens pensent déjà à la rentrée scolaire, qui sûrement ne sera   sans nul doute pas de tout repos, et entrainera des dépenses considérables qui feront des malheureux parmi les catégories déjà très malheureuses.                                                                                                 

B.Adda
Mardi 30 Juillet 2013 - 21:49
Lu 424 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+