REFLEXION

A QUELQUES JOURS DE L’AID EL FITR : L'iftar en bord de mer, nouvelle attraction des Mostaganémois



A la veille de la fête de l’Aid El Fitr, de plus en plus de familles optent, en ce mois sacré de Ramadhan, pour les plages et autres espaces de détente de la ville de Mostaganem (les Sablettes, Salamandre, Oureah, Stidia…) pour rompre le jeûne en plein air et passer leurs soirées en bord de mer. A l'approche de l'appel à la prière d'Al Maghreb (heure de rupture du jeûne), ces espaces s'emplissent de familles qui s'y rendent munis de leurs victuailles pour un iftar en bord de mer et une soirée ramadanesque ponctuée de brise marine. Ces espaces sont devenus, en ce mois sacré, les lieux de prédilection des familles Mostaganémoises, qui viennent de tous les quartiers de la wilaya de Mostaganem. Outre ces deux espaces de détente, les plages de Oureah et Stidia, sont elles aussi prises d'assaut, peu avant l'heure de l'iftar, par des familles en quête de fraîcheur et voulant échapper au train-train quotidien. A titre d'exemple, la plage de la Salamandre, enregistre une forte affluence avant et après l'iftar. Les familles y viennent des régions alentour pour rompre le jeûne dans un cadre doux et agréable, se promener en bord de mer et déguster des glaces. A quelques minutes de la rupture du jeûne, les mères de familles s'affairent à agrémenter les tables plantées à même le sable avec toutes sortes de mets traditionnels, notamment la Hrira , Bourek et d’autres plats. Après l'iftar, les familles prolongent le plaisir en passant leurs soirées sur ces plages pour profiter de l'air marin en dégustant la zlabia, le kalb el louz, les ktayef et autres gâteaux traditionnels autour d'un bon thé à la menthe.  Ces espaces ont été renforcés par des agents de la sûreté nationale et de la protection civile qui veillent à la sécurité des citoyens. Ils sont d'ailleurs souvent invités par les familles à rompre le jeûne avec elles. Pour M.Ahmed, habitué avec sa famille composée de cinq membres depuis l'année dernière à rompre le jeûne à la plage ‘’Les Sablettes’’, ce choix est motivé par la quête de fraîcheur marine dans une ambiance conviviale.  Djamel, rompre le jeûne en plein air est une occasion aussi pour ses enfants de jouer et de côtoyer d'autres enfants.        

Ikram
Dimanche 3 Juillet 2016 - 15:53
Lu 375 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+