REFLEXION

A QUAND UNE PRISE EN CHARGE REELLE ? : Coupures d’électricité et désagréments



Les crises n'en finissent pas dans les quartiers populaires du centre ville du chef lieu de la daïra de Bethioua, et ce, depuis le début de l'été. Après celle de l'eau, qui a poussé les habitants de plusieurs villages à mener des actions musclées qui se sont traduites, notamment, par les protestations devant le siège de l'APC et de la daïra, c'est au tour de l'électricité de poser problème en ces temps de grandes chaleurs. En plus des coupures récurrentes enregistrées au niveau de cette localité, et qui indisposent au plus haut point les habitants, il est à relever qu'à Bethioua, on a signalé la défaillance d'un transformateur à cause vraisemblablement de la surcharge, privant du coup plusieurs foyers d'alimentation en énergie électrique. Plusieurs ménages de cette région qui comptent plusieurs camps, avons-nous encore appris, recourent aux bougies pour s'éclairer lors des intempéries et causent aussi des dégâts aux appareils électroménagers, et les différentes interventions de la Sonelgaz ne sont pas venues à bout du problème. Le problème de coupures d'électricité et de chutes de tension, n'est pas propre à cette région, surtout avec les températures qui ont dépassé largement le seuil du supportable, ces dernières semaines. A rappeler, que dans la daïra de Bethioua, notamment les communes d’Ain El Bia et Mers El Hadjadj, de nombreuses coupures ont été enregistrées surtout à l’heure du f’tour et ce durant presque tout le mois de Ramadhan. Elles ont généré des manifestations violentes, et les résidents ne cessent de se plaindre, malgré les efforts de la Sonelgaz, de l’absence d’une prise en charge réelle de cet épineux problème de coupure de courant qui ne cesse de déranger toute une population.

Ramzy H
Dimanche 11 Septembre 2011 - 10:27
Lu 172 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+