REFLEXION

A PROPOS DU SERVICE PUBLIC, L’ACCUEIL ET LA SALETE : Le secrétaire général de la wilaya sermonne les maires

Il faut se l’avouer : nos maires qui continuent à se faire payer en contrepartie de tout le travail qu’ils n’assurent pas, sont aptes et habiles à gérer les plus farouches suffrages ; mais comme par hasard s’avèrent incapables à gérer ne serait-ce que les équipes de nettoyage et de collecte des ordures ménagères !



La piètre impéritie des Présidents des Assemblées Populaires Communales, en particulier, leur incapacité à gérer ne serait-ce que la question des ordures ménagères est manifestement plus que flagrante ! La donne est certes connue de tous. Néanmoins, une nouvelle pratique politique et un nouveau regard sur les rôles des institutions et des citoyens à propos de ce fâcheux sujet est toujours préférable, d’autant qu’elle peut charrier une véritable solution à la saleté dans laquelle patauge pratiquement l’ensemble des trente-deux communes du territoire de la wilaya de Mostaganem. Un constat qui en fait est celui de monsieur le nouveau Secrétaire Général de la Wilaya, monsieur Messaoud Hadjaj, qu’il a tenu à traduire en marge de l’installation du nouveau Chef-Daïra de Sidi-Ali, pour que chaque responsable prenne le taureau par les cornes au lieu de laisser le laxisme en la matière prendre encore des proportions plus alarmantes en cas de prolifération de maladies. Ecœuré par l’environnement de décor repoussant avec ses odeurs nauséabondes qu’offrent aujourd’hui nos villes, nos campagnes et nos routes, le Secrétaire Général est allé au point d’user d’euphémisme par égard de réserves, devant les responsables et les représentants de la société civile locale, pour se demander si de telles pratiques de semer et répandre sont celles de musulmans. Problème qui incombe en premier lieu aux maires qui ont été sermonnés pour renverser la vapeur et redorer le blason de la rue aujourd’hui véritable dépotoir sauvage pour les uns tout comme les autres. Maires lesquels ont été également rappelés à l’ordre, au sujet du service public et de l’accueil de citoyens qui est selon l’orateur la première raison capable d’engendrer le mécontentement populaire. Raison pour laquelle le Secrétaire Général a invité les concernés à faire preuve de comportement humble. Enfin, reste juste à savoir si les maires maintenant que dans leur majorité sont affairés par leurs campagne électorales sont disposés à s’intéresser par cette question environnementale délaissée depuis le début de leurs mandat, au détriment de leurs petites mesquines propres affaires.  

Ilies Benabdeslam
Lundi 28 Août 2017 - 17:51
Lu 698 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 21-09-2017.pdf
3.59 Mo - 20/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+