REFLEXION

A PROPOS DU REFOULLEMENT DE FERHAT MHENNI : une nouvelle opération de ‘’l’oiseau bleu’’ !?

A Chaque fin d’année, l’homme de la France, Ferhat Mhenni, nous sort avec une manipulation qui à tendance à nuire à l’Algérie. Ferhat Mehenni, qui était un Algérien avant qu’il ne soit reconverti par les services secrets français au temps du président François Mitterrand, manipulé par les extras, durant les années quatre-vingt, pour provoquer des troubles dans la région de la Kabylie.



A PROPOS DU REFOULLEMENT DE  FERHAT MHENNI : une nouvelle opération de ‘’l’oiseau bleu’’ !?
Du coup, la France est un très mauvais élève, elle ne retient pas les leçons. L’affaire de Ferhat Mehenni, que nous rappelons aux amnésiques, et ceux qui prétendaient aujourd’hui être des militants, cette affaire ressemble à sa sœur jumelle, l’opération ‘’Oiseau Bleu’’ ou ‘’Force K (pour Kabylie), que les services secrets français, avaient déclenchés vers la fin du mois de novembre 1955. Le SDECE (Service de Documentation Externe du Contre Espionnage) devenu aujourd’hui DGSE, avait envoyé un certain Hachiche Tahar, un intelligent Kabyle, ami d’un officier supérieur Parisien de la DST, qui connaissait fort bien le sinistre ministre Jacques Soustelle. Hachiche était chargé de monter l’opération sur le terrain, elle consistait à mettre sur pied un mouvement clandestin de faux moudjahidine qui touchera toute la région. Le traître se rendra à Azazga dont il est originaire, et tenta de prendre contact avec un ancien militant responsable MTLD, le nommé Zaidid. Seulement, ce dernier était toujours en contact avec le ‘’lion du Djebel’’ Krim Belkacem, qui a déjoué le plan diabolique des services français exécuté sur le terrain par Hachiche Tahar, qui a cru créer une fausse ALN, Hachiche sera ensuite exécuté, comme tous les traîtres, et la France enregistra dans son palmarès un nouvel échec. Nous reviendrons en détail de cette opération, prochainement, Inchaâ Allah. Ferhat Mehenni, qui semble prendre le relais de Hachiche Tahar, dans le cadre de l’exécution du plan machiavélique (Plan Bleu), s’autoproclamait guide de la rébellion Kabyle durant le printemps début quatre-vingt, puis tenta d’entraîner les Arroches dans les troubles et enfin il s’autoproclame chef du MAK (Mouvement Armée Kabyle).pour revendiquer l’autonomie de la Kabylie, bien sur au profit de la France. Retenez ceci, en 1994, Ferhat Mehenni qui était toujours libre de ses mouvements, dans une Algérie démocratique et qui était ensanglantée, se trouvait le 24 décembre à bord de l’avion air France qui devrait décoller d’Alger vers Paris et qui a fait l’objet de l’exécution d’un scénario de simulation de détournement à l’aéroport d’Alger. Le groupe terroriste pseudo Islamiste, devrait conduire l’appareil jusqu’à Paris, où tous les médias internationaux devraient l’attendre, pour que ces pseudos terroristes islamistes et des personnes à bord en l’occurrence Ferhat Mehenni donnaient en cette date de Noël une conférence accusatrice du pouvoir Algérien. La valeureuse DRS a compris le complot, le Général Zeroual alors chef d’Etat, donna l’ordre de libérer l’appareil, qui s’est dirigé à l’aéroport de Marignane prés de Marseille et là le groupe GIGN Français devrait intervenir. Mais c’est une autre histoire, le plan avait pris une autre tournure, que le ministre Charles Pasqua qui n’est pas mis au parfum, a déclaré que la situation est maîtrisée et deux des auteurs du détournement ont été arrêtés.Il revient le lendemain pour dire que les auteurs ont été abattus ! Et depuis Air France, participa dans le boycott de l’Algérie. Malgré le petit nombre d’appareils ‘’Aigle Azur’’ comblera le vide laissé par Air France, que même Aujourd’hui, les Algériens animés de patriotisme devraient s’en passer des services d’Air France. Des renseignements, faisaient cas, que le groupe auteur de ce « détournement » se trouvait à l’intérieur de l’appareil, recruté et manipulé par Djamel Zitouni, qui n’était pas un inconnu des services de l’ambassade de France à Alger. Son père agent d’entretien de ce siège !
A cette époque le GIA s’acharnait contre Ferhat Mehenni et ses compères. Le groupe qui a détourné l’appareil ne semblait à aucun moment s’en prendre à lui qui durant toute la durée du pseudo rapt ne s’est inquiété par apport aux autres passagers qui étaient terrorisés. D’ailleurs le Président Zeroual sentant la mauvaise odeur de ce coup tordu et cette machination, donna instruction à ce que l’appareil décollera d’Alger. On note, qu’à la fin de cet événement, aucun explosif n’a été trouvé dans l’appareil. Au cours de ce que les téléspectateurs observaient à partir des caméras postées très loin de ce que semblait être des échanges de coup de feu, un membre du GIGN dira qu’il a été blessé par la grenade maintenue longtemps dans sa main !!! Pour les connaisseurs l’éclatement d’une grenade qu’elle que soit sa nature ne blesse pas, elle tue. Ferhat Mehenni, manipulé par le spécialiste du noyautage, Hentic alias « goûte » l’un des grands criminels de la guerre d’Algérie. Toujours actif dans le service « action » n’a pas pu digérer ses échecs répétés en Kabylie terre des Héros de la Révolution.

Aek Ben Brik
Lundi 14 Décembre 2009 - 23:01
Lu 3352 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par guerre algerie le 22/04/2012 09:46
merci pr cette article ReflexionDZ!! finalement la France est très mauvais élève!!

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+