REFLEXION

A OUED TLELAT, BOUTLELIS ET MERS EL KEBIR : Trois stations d'épuration des eaux usées prévues



Dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014, la direction de l'Hydraulique de la wilaya a prévu la réalisation de trois stations d'épuration à Oued Tlélat, Boutlélis et Mers El Kebir. Pour la concrétisation de ces projets, des études seront lancées prochainement, dans le but  de renforcer les capacités de la wilaya en matière d'eaux traitées destinées à l'irrigation agricole. Sur ce sujet, nous avons appris que d'ici la fin de l'année en cours, 85% des eaux usées seront traités  conformément aux normes requises et techniques recommandées. La direction de l'Hydraulique de la wilaya prévoit l'irrigation de 600 hectares de cultures maraîchères et d'arbres fruitiers entre Oued Tlélat et Tafraoui par les eaux usées traitées par la station d'épuration d'El Kerma. Selon les prévisions de la direction de l'Hydraulique, ce dispositif permettra l'augmentation du rendement agricole pour atteindre 60 quintaux par hectare, ce qui devra inciter les investisseurs à augmenter leur production. Par ailleurs, il faut noter que la mise en service de la station d'épuration d'El Kerma a permis d'arrêter le déversement des eaux usées en mer et de les récupérer pour l'irrigation agricole. Selon les estimations des services concernés, il est prévu l'irrigation d'une superficie de 5.600 hectares de cultures diverses à travers les eaux usées traitées par la station d'épuration. D'autre part, nous avons appris que la boue extraite de la station d'épuration des eaux usées d'El Kerma sera analysée, en vue de son utilisation comme engrais dans le domaine agricole. Cette démarche s'inscrit dans l'objectif assigné par l'Institut national des sols, irrigation et drainage (INSID) pour accélérer l'utilisation de la boue extraite comme engrais naturel, riche en matières organiques et qui peut se substituer aux engrais classiques. Des analyses ont été effectuées dernièrement par la SEOR sur un échantillon de la boue, ayant permis de confirmer que cette boue contient des effets de mercure. Dans le même cadre, la direction des Services agricoles de la wilaya (DSA) a demandé aux autorités compétentes de lui communiquer la liste des unités industrielles, dont les eaux usées sont rejetées à la station d'épuration d'El Kerma, en vue de déterminer la source du minerai.                      

Medjadji H
Mardi 19 Mars 2013 - 08:56
Lu 272 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+