REFLEXION

A MOINS DE 5 JOURS DU RAMADHAN : Est-ce vraiment le mois de la piété ?

A moins d’une semaine du mois de ramadan, tous les clignotants sont au rouge et les citoyens devraient s’attendre à un Ramadhan très « chaud » au sens propre et figuré, dans les coulisses, les petits comme les
grands malfrats s’activent pour dépouiller le citoyen, qui en plus des tables garnis, devra préparer l’Aid et la rentrée des classes, tout cela s’enchaine à une très grande vitesse, le pauvre citoyen n’y verra que du feu et devra s’endetter jusqu’au coup pour joindre les deux
bouts.



A MOINS DE 5 JOURS DU RAMADHAN : Est-ce vraiment le mois de la piété ?
En quelques jours tout a augmenté, le prix des légumes, le prix du poulet qui du jour au lendemain s’est fait des ailes et est passé de 250 à 350DA et comme par hasard on nous fait chaque fois le prétexte de l’offre et de la demande mais jamais celui de l’approche du mois sacré, et qui reste vraiment sacré pour certains amoureux du gain facile, qui contrôlent les prix des produits à large consommation. Chaque produit devient cher à une période bien précise de l’année, le prix du citron connait lui aussi une hausse puisque cela va avec la chorba et la Hrira, la pomme de terre, l’oignon, la carotte, la betterave, le navet, la tomate, la salade et même les fruits ont connu une première hausse avant de connaitre une deuxième hausse lors des premiers jours du ramadan mais les prix se stabiliseront dès la fin de la première semaine. Passée cette période de 10 jours, viendront ensuite les achats de l’habillement, les gens vont affluer vers les boutiques de confection, le produit chinois est devenu très prisé pour son prix surtout mais n’empêche qu’il y a toujours des algériens prêts à faire des folies supplémentaires pour payer à leurs progénitures des fringues à 6000 et 8000 dinars, les plus pauvres et les plus démunis se rabattent vers la friperie, qui d’après Sidi-Said, le patron de l’UGTA en personne, reconnait qu’ellecause un mal énorme à l’économie du pays puisque chaque bateau defriperie qui accoste provoque la fermeture d’une entreprise deconfection et du coup ce sont des emplois qui partent en l’air et des pères de familles, qui se retrouvent au chômage. Enfin la dernière semaine est celle des gâteaux et là, il faudrait s’attendre à une hausse de certains produits de pâtisserie, espérons que cela ne touchera pas l’huile et la farine car cela a déjà causé des émeutes, et des émeutes en plein ramadhan, c’est le cauchemar de chacun de nous. Quoi qu’il en soit, les mois de ramadan se suivent et se ressemblent pour le citoyen algérien et chaque année, on nous assure que toutes les dispositions ont été prises pour éviter la spéculation mais en fin de compte, nous encourageons nous même cette spéculation et il n’y a
qu’à faire un tour au centre ville pour voir comment les gens se ruent dès maintenant sur certains produits, même les ustensiles de cuisineprovoquent des attroupements en plein sur la chaussée parfois, en l’absence des services concernés, qui tolèrent que les trottoirs du centre ville soient squattés pour la vente du pain, de Chamia et Zalabia. Cette situation provoque un blocus en fin d’après midi et aussi des querelles qui peuvent dégénérer en bagarres souvent sous le regard des passants, beaucoup préfèrent ne pas sortir durant ce mois
ou éviter le centre ville, à cause aussi des agressions et des voleurs à la sauvette, de jour comme de nuit, les petits délinquants sont là à guetter leurs proies qui accusent un certain relâchement durant ce mois vu la faim et la fatigue causée par le carême, ils profitent aussi de la foule pour pouvoir filer sans être repérés, espérons que le dispositif sécuritaire qui sera mis en place dissuadera ces malfrats dont beaucoup viennent de bénéficier de la grâce présidentielle.

Mihoub
Mardi 26 Juillet 2011 - 10:30
Lu 400 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+