REFLEXION

A LA VEILLE DU MOIS SACRE : Les ménagères préparent le mois de Ramadhan



La majorité des familles prépare le mois de Ramadhan, durant le mois de Chaâbane. En effet, les ménagères font leurs achats et stockent les produits alimentaires, les épices, les arômes, les ingrédients de la h’rira et d’autres plats pour ne pas se retrouver en manque d’un produit quelconque et, dans la majorité des cas, à Ain Sefra le Souk le plus fréquente par les familles Mostaganémoises à la recherche de petits prix. C’est à l’approche de ce mois sacré que Ain Sefra grouille de familles qui veulent, en effet, faire leurs courses pour passer ce mois sans trop de peine et achètent tout ce qui leur permet de garnir les mets qu’elles vont concocter et les plats minutieusement préparés durant tout le mois de Ramadhan. Ainsi le mois de Chaâbane permet aux familles qui maintiennent la tradition, de nettoyer leur domicile à fond et il y a celles qui préfèrent carrément repeindre leurs intérieurs, et ce, pour passer le mois de Ramadhan dans une ambiance conviviale agréable et saine, apprend-on d’une grand-mère, « Oui, en effet, le mois de Chaâbane est consacré à faire le grand ménage chez nous et cela pour accueillir le mois de Ramadhan dans une propreté impeccable, on achète de la vaisselle ou une marmité, et cette tradition est maintenue dans la majorité des foyers. Avant, on achetait un Kanoun neuf, on préparait à la main les pâtes utilisées dans la chorba, c’était la tradition. Toutes les femmes des mêmes familles se retrouvent dans l’après midi du mois de chaâbane dans la cuisine pour préparer à la main les pates de la chorba, maintenant la majorité des familles achète le vermicelle toute prête, cela leur permet de gagner du temps et de ne pas trop se fatiguer, dira t-elle. En effet, au fil du temps, les familles ne suivent plus la tradition et de nos jours, les produits sont préparés à l’avance et vendus. Les mères de familles préfèrent adopter de nouvelles mesures modernes et ne plus préparer tout à la main. Certes, elles maintiennent certaines méthodes de base héritées de leurs grands-mères mais elles optent par la facilité et la rapidité de la préparation du plat surtout celles qui travaillent puisque qu’elles n’ont pas assez de temps pour tout cuisiner.

T.B.Aek
Jeudi 29 Juillet 2010 - 00:01
Lu 393 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+