REFLEXION

A LA VEILLE DE LA SAISON HIVERNALE : Les SDF placés dans des établissements d’accueil à Mostaganem

Comme chaque année, notamment durant la saison hivernale, une campagne de prise en charge des sans domicile fixe (SDF), a été entamée depuis le début du mois de novembre et se poursuivra à longueur d’année. Le bilan dressé par les services concernés depuis le début de cette opération fait état de 60 personnes sans abris qui ont été prises en charge.



Il s’agit des SDF occupant la voie publique qui ont été placés dans des centres d’accueil tels que les auspices pour les personnes âgées, le centre psychiatrique ainsi que le centre de la femme battue. L’association des personnes âgées érigée par M. Mekoura Bensabeur a été pour beaucoup dans cette mission de bienfaisance avec néanmoins la collaboration de praticiens de la santé, la protection civile, la DAS et la sureté de wilaya. Selon nos sources, ces SDF, viennent d’autres wilayas avoisinantes, notamment de Relizane, d’Oran, pour ne citer que ces deux villes. A cet effet, des mesures ont été prises conjointement avec les services de l’action sociale pour réunir les conditions de leur retour ainsi que leur insertion dans leurs familles respectives. Parmi les personnes pris en charge, lors de cette opération, on note la prédominance des hommes. Il est utile de préciser que l’ensemble de ces structures d’accueil, sont devenues trop exiguës pour accueillir les nombreux sans abris d’autant qu’après la période indiquée, les pensionnaires seront livrés à eux-mêmes. D’autre part, le centre d’aide et d’assistance pour les femmes violentées de Mostaganem qui a ouvert ses portes durant l’année 2011, implanté à la cité pépinière a accueilli 242 femmes et prises en charge par l’encadrement de cette structure sur le plan psychologique afin de  leur assurer une protection.  Parmi ces femmes, 39 ont rejoint leurs familles, 11 ont bénéficié d’une  formation et 3 ont été mariées. Enfin souhaitons, que ces actions humanitaires se poursuivront à longueur d’année pour cette frange de la société marginalisée et oubliée. 

Tayeb Bey Aek
Vendredi 28 Novembre 2014 - 16:37
Lu 95 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+