REFLEXION

A LA VEILLE DE LA CELEBRATION DE LA FETE DE L'INDEPENDANCE : Appel pour restitution des crânes des résistants algériens

Un appel, accompagné d'une pétition, pour la restitution des crânes d'héros de la résistance algérienne contre l'occupation française, a été lancé samedi à Alger par l'association Machaâl Echahid.



L'initiative lancée, à la veille de la célébration du 54ème anniversaire de la fête de l'indépendance, vise à "susciter l'adhésion des populations à la revendication portant restitution des crânes des martyrs de la résistance algérienne durant le 19ème siècle contre l'occupation française", a indiqué le président de l'association, Mohamed Abbad. "Mobilisons-nous pour dire oui à l'accomplissement intégral de notre souveraineté et ce, par la restitution des crânes de nos aïeux afin qu'ils soient inhumés décemment près de leurs compagnons de lutte", est-il écrit dans l'appel. Intervenant à cette occasion, l'avocate Fatma Zohra Benbraham a mis en avant l'aspect juridique de la question en évoquant les lois françaises ainsi que celles relevant des institutions onusiennes comme l'Unesco devant permettre la récupération des crânes et des restes de ces martyrs. La rencontre a été marquée par la présence du représentant du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et celui du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.  Le représentant du Premier ministre, Ghoul Mohamed, a exprimé sa satisfaction quant au lancement de cette initiative, estimant que le droit international est "favorable" à l'Algérie dans sa quête de récupérer les crânes de ses résistants. M. Djellal Ahmed, représentant du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a mis, quant à lui, en évidence l'intérêt que portent les autorités du pays à la restitution des crânes de ces héros de la résistance algérienne. Rappelons que l’écrivain et militant algérien résident en France, Brahim Senouci, avait lancé en mai dernier une pétition sur le site Change.org pour demander à l’État français de faire rapatrier en Algérie les crânes des insurgés algériens de Zaatcha, massacrés par l’armée française en 1849, crânes entreposés dans les sous-sols du Musée de l’homme, à Paris.   Notons que Le nombre déclaré de crânes serait de 36 martyrs dont les restes se trouvent au musée national d'Histoire naturelle à Paris. Selon M. Senouci, les restes mortuaires de dizaines d’Algériens qui ont résisté à la colonisation française au 19ème siècle, morts au champ d’honneur, sont entreposés dans de vulgaires cartons, rangés dans des armoires métalliques, au Musée de l’homme de Paris. Ces restes, des crânes secs pour la plupart, datant du milieu du XIXe siècle, appartiennent à Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek, dit Chérif “Boubaghla” (l’homme à la mule), au Cheikh Bouziane, le chef de la révolte des Zaatchas (région de Biskra en 1849), à Moussa El-Derkaoui et à Si Mokhtar Ben Kouider Al-Titraoui.

 

Ismain
Samedi 2 Juillet 2016 - 16:58
Lu 913 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+