REFLEXION

A L’OCCASION DU 60EME ANNIVERSAIRE DE SA MORT : Mostaganem rend hommage à Benabdelmalek Ramdane

Mostaganem a commémoré mardi 4 novembre le 60ème anniversaire de la mort de l’un des déclencheurs de la révolution, le Chahid Benabdelmalek Ramdane. Dans une ambiance émouvante devant la stèle qui rappelle ce membre du comité des 22, une levée des couleurs a eu lieu et la ‘’Fatiha’’ a été récitée en son honneur et en hommage aux chouhada morts pour la libération de l’Algérie.



Cette cérémonie a été marquée par la présence du wali de Mostaganem, M. Maabed Ahmed, et  des autorités civiles et militaires, ainsi que des membres de la famille du défunt, dont son frère, sa sœur et son neveu qui se sont tous associés à tous les présents à cet évènement  pour commémorer la mort au champ d'honneur du premier membre des «22» historiques de la Guerre de libération nationale. Le parcours glorieux politique et révolutionnaire du martyr a été souligné par les invités en cette occasion, retraçant son périple héroïque avant et après le déclenchement de la guerre de libération. A cet effet, Il est à noter qu’une fantasia a été organisée en cet honneur. D’autre part une réception a eu lieu au siège de l’APC de Benabdelmalek Ramdane où des cadeaux ont été distribués aux parents du chahid et aux vétérans de la guerre. Pour rappel, feu Benabdelmalek Ramdane est tombé au champ d’honneur par les balles assassines de l’armée française, le 4 Novembre 1954 dans la région de Sidi Ali, suite à un accrochage qui a opposé les djounoud placés sous son autorité  aux soldats du colonisateur français. Soit seulement 3 jours après le déclenchement de la révolution de novembre 1954. Il venait de boucler ses 26 ans à l'époque des faits.
Biographie et parcours politique et révolutionnaire du Chahid
Benabdelmalek Ramdane est né à Constantine en mars 1928 où il fréquenta l’école primaire et secondaire. Il rejoignit le PPA (Parti du Peuple Algérien) dès la fin de la seconde guerre mondiale. En 1948, il adhéra à l’OS (Organisation Spéciale) en qualité de membre actif. Après le démantèlement de l’OS, il poursuivit son activité au sein du MTLD (Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques). De retour de France en 1951, ce héros a intensifié son activité avant d’être arrêté en 1952 et emprisonné. Il s’est évadé deux fois de la prison. Ce dernier, faisait partie des 22 lors de la réunion qui a eu lieu en juin 1954. Il fut chargé par Larbi Ben M'hidi, chef de la région oranaise  dont il devint l’adjoint, de préparer, organiser et entrainer les moudjahidine de la région de Mostaganem à l’utilisation d’armement, des plans, des manœuvres et techniques, pour le déclenchement de la révolution du 1 er novembre 1954. Et c’est en cette même journée du 1er novembre 1954 que le martyr accompagné de ses djounoud s’attaqua au siège de la gendarmerie de Sidi Ali, à l’époque ‘’Cassaigne’’ dépendante de la wilaya de Mostaganem. Cette attaque se solda par un mort côté français. Il s’attaqua aussi aux colons français dans la région de Hadjadj, ‘’Bosquet’’ et détruisit un grand transformateur à ‘’ ex Ouillis’’ Benabdelmalek Ramdane une commune qui porte son nom aujourd’hui.   

 

B. Adda
Mardi 4 Novembre 2014 - 16:49
Lu 247 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+