REFLEXION

A L’OCCASION DE LA FIN DU TOURNAGE: Cérémonie de clôture pour le film « Le criminel »

C’est dans le magnifique complexe touristique « El Mountazah » que les invités ont été conviés à une soirée précédée d’un dîner à l’occasion de la fin du tournage du film « Le criminel ». Plusieurs personnalités y étaient présentes.



A L’OCCASION DE LA FIN DU TOURNAGE: Cérémonie de clôture pour le film « Le criminel »
Parmi les invités on pouvait compter, le P/APW M.Soltani, le P/APC M.Boukhari, le directeur du journal Réflexion M.Belhamideche Belkacem, Djamel Bensabeur, la plupart des journalistes et correspondants de presse de Mostaganem, la radio de Mostaganem, les comédiens du film « Le criminel ». Il y avait aussi des chanteurs à l’image de cheb Kader, cheb Redouane Seghir et certains invités d’honneur qui ont tenu à rehausser de leur présence la cérémonie de clôture. Le jeune et talentueux réalisateur Kader Bouhadi a tenu à remercier l’ensemble des parties qui ont participé à ce premier long métrage à 100% Mostaganémois. Les présents ont pu visionner la bande annonce du film, des séquences qui donnent un avant goût à ce film d’action qui pourrait révéler beaucoup de jeunes comédiens après sa sortie sur le petit écran, des diplômes d’honneur ont été décernés à certains responsables locaux et hommes du métier, qui ont contribué à la réalisation de ce film. Juste après, ce fut au tour des chanteurs de donner libre cour à leurs voix, sur ce registre Cheb Kader qui est venu spécialement d’Oran, a gratifié l’assistance, il en interprétant de belles chansons et la plupart des tubes qui ont marqué la chanson raï. Il a été accompagné en chœur à chaque fois. Notre ami Takiret, comédien de talent, a étalé tout son savoir faire de chanteur en reprenant la plupart des tubes de Kader, qui est apparemment son idole. La soirée a duré jusqu’à une heure tardive de la nuit. Kader Bouhadi et Redouane Benguerrar, tiennent à remercier le wali de Mostaganem, le chef de la daïra, le P/APC, le recteur de l’université Abdelhamid-Ibn-Badis, le chef de la sûreté de wilaya, les responsables de la protection civile de Mostaganem, la SNTF, la direction de la culture, la maison de la culture « Ould Abderahmane Kaki », l’EDIMCO de Mostaganem, l’établissement de rééducation Sidi-Othmane, la cour de Mostaganem, le complexe touristique El Mountazah, la cafétéria El Gaâda, le restaurant méditerranée, khayma lala fatma, pizzéria Charazen et toute la population de Mostaganem. Le jeune réalisateur voudrait s’excuser auprès de tous ceux qu’il a pu oublier et tient à témoigner toute sa reconnaissance pour toutes les personnes qui l’ont soutenu de près ou de loin pour réaliser ce film.

Mihoub
Mercredi 13 Avril 2011 - 11:21
Lu 1048 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+