REFLEXION

A L’ARRET DEPUIS PLUSIEURS MOIS : Le chantier des 200 unités LPL à Aïn El Beida relancé

Le chantier des 200 logements publics locatifs du programme 2009 qui était à l’arrêt depuis mai dernier, suite à la résiliation du marché avec une entreprise privée, a été relancé par l’Office de promotion et de gestion immobilière d’Oran a-t-on appris de sources autorisées.



Un contrat a été conclu avec une société locale pour achever les travaux à réaliser (RAR) de ce chantier pour une durée contractuelle de 12 mois. Le chantier devra être réceptionné début 2015 précise-t-on. Ces 200 unités LPL sont à un taux d’avancement appréciable. Le gros œuvre et les travaux de maçonnerie ont été quasiment-achevés sur le site situé dans la localité d’Aïn El Beida relevant de la commune d’Es Senia. Il importe de préciser que des centaines de logements de cette formule sont en souffrance à travers le territoire de la wilaya. Le chef de l’exécutif local a récemment instruit les services concernés et notamment l’OPGI pour la relance de tous les chantiers à l’abandon dans les plus brefs délais. Le wali s’est engagé à livrer 80% des programmes d’habitat en cours d’ici 2015 et a ainsi promis de lancer les travaux de 10.300 autres logements de type public locatif (LPL), dont 600 unités sont des reliquats des différents programmes. Plus de 69 hectares  ont été réservés pour la réalisation de 5.000 logements AADL2. Dans le même cadre, l’on nous informe que  plus  de 69 hectares  viennent d’être réservés dans la localité d’Ain El Beida au Sud-ouest du groupement urbain d’Oran pour la réalisation de 5.000 logements de la formule AADL 2, selon le directeur régional de l’Agence d’amélioration et de développement du logement. Le choix du site répond aux critères correspondant aux exigences de ce type de projet nécessitant des structures de bases aussi importantes dont celles de l’enseignement, de la santé et du commerce, a indiqué  M. Abdelouahab Senouci. Basé sur une vision intégrée prenant en considération l’expérience de «AADL1», ce projet apportera plus d’avantages, notamment sur le plan urbain et pour le confort des habitants, a-t-il ajouté. Pour la première tranche du nouveau programme, une société chinoise a été désignée pour l’étude et la réalisation du projet avec le concours de bureaux d’études algériens, a encore souligné le même responsable. Le site choisi pour cette tranche se trouve à proximité et en harmonie avec le projet structurant de la nouvelle ville qui sera concrétisée près de la commune de Misserghine, dans le cadre du prolongement urbain vers l’ouest du Groupement urbain d’Oran.     

Medjadji H.
Mercredi 5 Mars 2014 - 17:34
Lu 484 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+