REFLEXION

A L’APPROCHE DU MOIS DE RAMADHAN : Le lait en sachet se raréfie



La consommation du lait, en sachet notamment, est très prise durant le mois de Ramadhan. Cette denrée alimentaire est d’ores et déjà indisponible en cette période de grandes vacances. C’est un constat que tous les Mostaganémois font chaque jour. Si aucune mesure n’est prise pour garantir un approvisionnement régulier durant cette prochaine période de jeûne, les consommateurs de lait, produit utilisé également pour la préparation de plusieurs gourmandises spécifiques à cette période, se verront obligés de se priver de ce liquide vital. En effet, et si l’on tient compte de ce que nous a déclaré un distributeur chargé d’approvisionner plusieurs quartiers populaires de cette ville, l’approvisionnement en lait en sachet peut être perturbé les jours à venir. La méthode utilisée pour la restitution des sachets de lait éventrés s’avère inefficace. Le lait a tendance depuis quelques jours à se raréfier à Mostaganem et ses environs. Les citoyens sont obligés parfois de parcourir des kilomètres pour se débrouiller ce sachet de lait donnant parfois aux ménagères des frisous en perdant du temps à le rechercher au lieu de vaquer à leurs occupations habituelles. L’usine est régulière et fournit quand même plus de lait en sachets qu’il n’en faut à tous les distributeurs. Dans tous ça c’est que la pénurie du lait en sachet pointe déjà son nez à l’approche du mois de Ramadhan où la consommation monte en flèche. Fait remarquable dans cette ville et ses environs où les citoyens doivent se lever de bonne heure pour s’approvisionner, en gros où chaque acheteur prend au moins quatre ou cinq sachets ce qui fait que les retardataires n’ont pas de chance d’en trouver chez l’épicier du coin. Le problème de pénurie est favorisé par le consommateur, ce père de famille paie le lourd tribut d’aller de coin en coin rechercher soit ce sachet de lait soit le pasteurisé, il est contraint de débourser plus d’argent pour le lait de vache en sachet du fait qu’il n’est pas à la portée de tous vu que son prix est très excessif. C’est dire tous les tracas auxquels devront faire face les pauvres chefs de famille durant le mois de Ramadhan.

T.B.Aek
Lundi 25 Juillet 2011 - 09:56
Lu 248 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+