REFLEXION

A L'APPROCHE DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES : Le FLN au bord de l’explosion

L’approche de l’élection présidentielle s’annonce cruciale pour le vieux parti plongé dans une crise depuis de nombreux mois après la destitution de l’ex-secrétaire général, Abdelaziz Belkhadem, dont toutes les données affichent une éventuelle répétition du scénario de 2004 où a été évincé, Ali Benflis du secrétariat général.



A L'APPROCHE DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES : Le FLN au bord de l’explosion
Selon des sources bien informées, les partisans du président du bureau permanent de la 6e session du comité central du parti, Ahmed Boumehdi, ont  obtenu une autorisation du ministère de l’Intérieur pour la tenue de la 7e session du CC, les 29 et 30 août à l’hôtel El-Aurassi. Pour rappel, l’hôtel El-Aurassi avait abrité les travaux du 8e congrès du parti ayant vu la destitution de Ali Benflis du secrétariat général du parti. Le scénario de destitution de Benflis en faveur de Bouteflika,  se reproduirait-il à nouveau à l’occasion de la tenue de la 7e session du comité central du FLN qui intervient à quelques mois de la présidentielle?« Celui qui suit la situation du FLN peut constater que ce dernier traverse des périodes si dangereuses à l’approche des rendez-vous importants », a dit le membre du CC, Boudjemâa Hichour en indiquant que leur famille politique au sort inconnu se trouve dans une situation obscure. Boudjemâa Hichour estime que les développements inquiétants au sein de l’ex-parti unique et la propagation de la crise vers les institutions constitutionnelles (APN) ont invité l’Etat à intervenir à l’approche de l’ouverture de la session d’automne de la Chambre basse du Parlement.L’interlocuteur est allé plus loin dans son analyse de la situation en confiant qu’à l’approche des échéances électorales, l’on se rend compte que ceux qui ont préparé le 8e congrès du parti qui a vu l'élection de Abdelaziz Belkhadem au poste de secrétaire général du parti (2007-2012) avaient l’intention de s’emparer du parti et ne se souciaient que de se positionner pour arriver au pouvoir.« C’est stupide de penser que ce qui se passe au sein du parti est une question interne, eu égard du lien entre le parti et le système en place », a-t-il laissé entendre.

Ismain
Dimanche 25 Août 2013 - 11:15
Lu 170 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+