REFLEXION

A L’APPROCHE DE L’AID : Les prix des vêtements pour enfants flambent



À deux jours de la fête de l’Aïd El Fitr, les magasins sont pris d’assaut par les Algérois. À peine le jeûne rompu, les parents vont rechercher la tenue de l’Aïd El Fitr qui fera le bonheur de leurs enfants. Accompagnée de ses deux filles âgées de sept et onze ans, cette maman confie que les vêtements de l’Aïd sont un «véritable casse-tête » pour les parents. « Les enfants sont exigeants et les commerçants en profitent. Il me faut plus de 25 000 DA pour pouvoir habiller mes deux filles. Ce qui n’est pas donné à tout le monde », explique-t-elle. Pour se défendre, une jeune vendeuse promet que dans la boutique « la qualité est garantie ». Et que si l’on souhaite avoir cette qualité, il faut y mettre le prix. À Didouche Mourad, artère principale de la capitale, les prix affichés donnent le tournis. Une robe pour fillette de 3 ans est proposée à 8 500 DA. Un ensemble pour un garçon du même âge est à 7 000 DA. Un couple sort de la boutique avec leurs trois enfants. Ils sont choqués. « Là, ils exagèrent vraiment », lance la dame. Pour le père, ces prix sont « irrationnels ». « Je veux faire plaisir à mes enfants et je travaille pour, mais il ne faut pas exagérer », fulmine-t-il.          

Nadine
Dimanche 27 Juillet 2014 - 11:56
Lu 175 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+